Défense

Fil info

Cherbourg : Naval Group inaugure un bâtiment dédié aux futurs sous-marins

Défense

Jeudi 8 février, Hervé Guillou, Président-Directeur général de Naval Group, a inauguré sur le site de Cherbourg un nouveau bâtiment dédié à la conception et à l’ingénierie des sous-marins. Nommé « Archimède », l’édifice composé d’espaces de travail modernes, numérisés et collaboratifs accueille les équipes qui conçoivent les sous-marins de demain.

Un investissement majeur pour le groupe

Hervé Guillou s’est félicité de la construction de ce nouvel outil de travail qui se tient à l’entrée du site. « Les investissements sont une condition sine qua non de notre développement. Archimède est un véritable symbole de renouveau pour le site de Cherbourg. Les équipes disposent désormais de l’infrastructure et des outils numériques les plus modernes pour s’engager dans la prochaine grande aventure technique et industrielle au service de la dissuasion nucléaire française : la réalisation des sous-marins nucléaires lanceurs d’engins de troisième génération ».

Archimède : le nouveau navire-amiral du site de Cherbourg

Archimède est un bâtiment tertiaire moderne, lumineux, collaboratif, numérisé. Sur deux niveaux et une surface de 6200 m², le bâtiment peut accueillir 300 personnes. Après un an de travaux et dans des délais record, les premières équipes ont intégré leur nouvel espace de travail au cours du mois de janvier et disposeront d’un outil performant au service de l’innovation et de l’ingénierie.

Le site de Cherbourg se tourne vers l’avenir

À travers cette inauguration, le site de Cherbourg montre une nouvelle fois son engagement dans une démarche de modernisation et se projette vers l’avenir. Après la construction en 2017 d’un bâtiment dédié aux équipes du programme australien sur la zone internationale, des travaux d’infrastructures s’achèveront à l’été 2018 pour entamer la déconstruction des coques des ex-sous-marins nucléaires lanceurs d’engins de première génération.

« Tous ces investissements visent à moderniser nos outils, mais aussi à développer de nouveaux processus qui nous permettront de conserver une suprématie dans l’élaboration de sous-marins et d’améliorer notre compétitivité », explique Alain Morvan, directeur du site de Cherbourg.

En parallèle de ces investissements financiers, et pour répondre aux besoins des programmes et au plan de charge du site, une forte dynamique de recrutement est en place depuis un an. 302 collaborateurs ont été recrutés à Cherbourg en 2017 et un volume supérieur d’embauches est prévu en 2018.

Communiqué de Naval Group, 08/02/18

 

Naval Group (ex-DCNS)