Vie Portuaire
Cherbourg : Nouvelle enquête publique pour le terminal charbonnier

Actualité

Cherbourg : Nouvelle enquête publique pour le terminal charbonnier

Vie Portuaire

C'est le 20 septembre que devrait débuter une nouvelle enquête publique au sujet de l'implantation d'un terminal charbonnier à Cherbourg. Contrairement à une première enquête, qui ne concernait que la partie terrestre de ce projet, porté par Louis Dreyfus Armateurs et la CCI, la nouvelle enquête traitera également du volet maritime. LDA prévoit, en effet, d'installer une ou plusieurs grues flottantes au large de Cherbourg, afin de mettre en place un pôle de transbordement en mer. Le charbon provenant des cales de grandes vraquiers, soit 3 à 4 millions de tonnes par an, serait ensuite acheminé, par barges, jusqu'à une aire de stockage portuaire puis rembarqué sur de petits navires vers d'autres ports, essentiellement anglais, afin d'alimenter les centrales thermiques. L'enquête publique aura notamment pour but de déterminer l'impact environnemental d'une telle activité à la pointe du Cotentin. Alors que le projet compte des détracteurs, il a aussi reçu des soutiens. Après le Cluster Maritime Français, qui l'estime stratégique pour le développement des activités maritimes en France, une nouvelle association "pour l'avenir du port de commerce de Cherbourg" se dit également favorable au terminal charbonnier. Ce projet représente, selon elle, une « occasion unique » pour le port de se développer.

Louis Dreyfus Armateurs