Défense
Cherbourg : PNA entérine l’implantation du nouveau chantier de CMN

Actualité

Cherbourg : PNA entérine l’implantation du nouveau chantier de CMN

Défense
Vie Portuaire
Construction Navale

Le projet est désormais sur les rails. Vendredi 29 avril, Hervé Morin, président de la Région Normandie et de Ports Normands Associés, Pierre Balmer, président de CMN et Benoît Arrivé, maire de Cherbourg, ont annoncé l’implantation du nouveau site du constructeur. Il s’étalera sur une nouvelle emprise de 8 hectares, avec 35.000 m² de surfaces couvertes. Sur les trois zones d’implantation potentielles étudiées, c’est la darse des Mielles qui a été retenue. Les deux autres hypothèses, l’une à l’Est du port et l’autre comprenant une partie de l’espace convoité par General Electric (ex-Alstom) pour son projet d’usines de pales et de mâts d’éoliennes offshore, ont été écartées. « La darse des Mielles a été retenue comme lieu l’implantation car elle permet de concentrer l’activité de CMN dans cette partie du port : le chantier se situe ainsi à proximité de son quai d’armement et de son unité de production aluminium qui restera sur le site actuel, rue de la Bretonnière. Par ailleurs, cette localisation est cohérente sur le plan de l’aménagement portuaire dont PNA est le garant. Elle poursuit le positionnement des industries nautiques et navales autour des équipements de mise à sec (élévateur à bateaux et travelift 300 tonnes mis en service l’an dernier) », explique PNA. L’autorité portuaire précise que l’installation de CMN engendrera également une réorganisation de certaines activités attenantes au projet avec le déplacement du plateau nautique, le déménagement des phares et balises, l’amélioration des accès et du parking « Poids Lourds transmanche », notamment. Les 400 mètres nord du quai des Mielles resteront utilisables.

 

(© PNA)

(© PNA)

 

70 millions d’investissement pour l’industriel

« Le choix de l’emplacement nous satisfait pleinement. Je remercie l’ensemble des collectivités ainsi que PNA d’officialiser aujourd’hui ce choix. Nous allons poursuivre l’étude de faisabilité du dossier et entamer la longue course d’obstacles devant nous mener au "premier coup de pioche". Le démarrage effectif de la construction ne pourra, en effet, intervenir qu’une fois le bouclage du financement fait et toutes les procédures administratives satisfaites », a déclaré vendredi Pierre Balmer. CMN, dont l’implantation est aujourd’hui éclatée et qui s’appuie sur des bâtiments vieillissants, compte investir autour de 70 millions d’euros dans son nouveau chantier, afin d’accroître ses capacités et disposer d’un outil industriel ultra-moderne à même de renforcer sa compétitivité.

 

Vue du futur chantier (© LHA-AT)

Vue du futur chantier (© LHA-AT)

 

Un terre-plein de 8 hectares à aménager

Ports Normands Associés, de son côté, doit aménager un terre-plein de 8 hectares environ, dont 6 gagnés sur la mer, ce qui représente quelques 400.000 m3 de matériaux à remblayer dans la darse. Des travaux estimés pour le moment à 25 millions d’euros, chiffre qui devra être confirmé par les études. « Dès à présent, PNA engage les études préliminaires géotechniques, géophysiques, environnementales, ainsi que les études d’impact en vue de l’instruction administrative du dossier, qui pourrait avoir lieu au second semestre 2017 ». « Nous prévoyons 12 bons mois d’études pour obtenir et mener à bien les procédures et autorisations administratives. Notre objectif est de démarrer les travaux fin 2017 », précise Philippe Deiss, directeur général de PNA, qui souligne comme Hervé Morin l’importance de ce projet : « C’est une excellente nouvelle qui va parfaitement dans le sens de la stratégie que porte PNA : renforcer la filière industrielle maritime sur le port Cherbourg en Cotentin. CMN est l’une des pépites industrielles dont la Normandie doit être fière et PNA est pleinement dans son rôle quand il permet à la fois le renforcement de ces pépites et le développement d’une stratégie portuaire ambitieuse ».

Mise en service prévue en 2019

Alors que la livraison du terre-plein est planifiée pour le premier semestre 2018, la nouvelle usine de CMN sera, si tout se déroule comme prévu, opérationnelle au second semestre 2019.

En plus de ce nouveau site, on rappellera que CMN est en lice pour reprendre le chantier STX de Lanester afin de développer encore ses capacités de production.  

-Voir notre article détaillé sur le projet de nouveau chantier de CMN

 

 

 

Constructions Mécaniques de Normandie (CMN) Port de Cherbourg