Défense
Cherbourg : Premiers essais en rade pour le SNLE Le Terrible

Actualité

Cherbourg : Premiers essais en rade pour le SNLE Le Terrible

Défense

Le Sous-marin Nucléaire Lanceur d'Engins (SNLE) Le Terrible, dernier né de la force stratégique française, a débuté cette semaine ses essais en rade de Cherbourg. Pour la première fois, le bâtiment a quitté, lundi, le bassin où il avait été transféré en mars 2008 après sa sortie du hall de construction de DCNS. Le Terrible est le quatrième et dernier SNLE du type Le Triomphant. Par rapport à ses aînés, dont la conception a débuté à la fin des années 80, il comporte de nombreuses mises à jour technologiques. Ainsi, il est doté du nouveau système de combat SYCOBS, qui sera commun avec les sous-marins nucléaires d'attaque du type Barracuda, dont la tête de série sera livrée par DCNS en 2017. Parmi les autres évolutions, Le Terrible sera équipé du M51, missile balistique destiné à remplacer le M45 embarqué sur les trois premiers SNLE de la série. En tout, le SNLE emportera 16 engins de ce type, la portée du M51 étant donnée à 9000 kilomètres. Après la mise en service du Terrible, prévue fin 2010, Le Triomphant, Le Téméraire et Le Vigilant seront, tour à tour, mis à niveau du cadet de la famille. La refonte, qui sera réalisée par DCNS à Brest, durera entre 2 et 3 ans pour chaque navire.
Long de 138 mètres pour un déplacement de plus de 14.000 tonnes en plongée, Le Terrible est armé par un équipage de 110 hommes.

Naval Group | Actualité industrie navale de défense