Vie Portuaire
Cherbourg se prépare à accueillir l’Harmony of the Seas

Actualité

Cherbourg se prépare à accueillir l’Harmony of the Seas

Vie Portuaire
Croisières et Voyages

Livré le 12 mai par le chantier STX France de Saint-Nazaire, le plus grand paquebot du monde vient de débuter, après son inauguration à Southampton, ses premières croisières commerciales. Avec pour commencer deux mini-traversées (22 au 26 mai et 26 au 29 mai) au départ du port britannique. Alors que la première comprend une escale à Rotterdam, où l’Harmony of the Seas était hier, la seconde verra le navire réaliser une visite exceptionnelle à Cherbourg le 27 mai. L’occasion pour les habitants de la pointe du Cotentin de découvrir ce navire hors normes, long de 362 mètres, affichant une jauge de 227.700 GT et comptant 2747 cabines.

Alors que Cherbourg a déjà accueilli le 18 avril l’Ovation of the Seas (348 mètres, 168.600 GT, 2090 cabines), l’autre nouveau paquebot intégrant cette année la flotte de la compagnie américaine Royal Caribbean International, « seuls trois ports en France peuvent accueillir, dans de bonnes conditions, des paquebots tels que ceux de la Royal Carribean : Cherbourg, Le Havre et Marseille », explique Adam Sharp, en charge du déploiement de la flotte des compagnies du groupe RCCL en Europe et président Europe d’Association internationale des compagnies de croisière (CLIA).

Même si les escales de l’Ovation et de l’Harmony resteront exceptionnelles, le premier étant parti vers la Chine et le second allant mettre le cap vers la Méditerranée à la fin de cette semaine, la venue de ces deux géants constitue une très belle vitrine pour Cherbourg. Cette année, le port normand attend entre 24 et 30 escales de navires de croisière, dont plus de la moitié est constituée d’unités de RCCL. « Cherbourg-en-Cotentin se démarque par son glorieux passé transatlantique, son port dans la ville, son potentiel d’excursions riche et varié avec le Mont Saint-Michel, les plages du débarquement à proximité... Ses infrastructures portuaires sont en parfaite adéquation avec l’évolution du marché. Le quai de France et le terminal croisière, équipés de nouvelles passerelles en 2017, sont prêts à continuer à accueillir ces nouveaux géants des mers dans les meilleures conditions », souligne le Club de la Croisière de Cherbourg.

Via ce dernier, l’Office de Tourisme de la ville a, par ailleurs, mis en place de nombreux services au profit des croisiéristes : mise en place d’une navette en bus ou en calèche reliant le terminal, l’OT et le centre commercial Les Eléis, une connexion WIFI gratuite, un bureau d’accueil touristique ouvert durant toute la durée de l’escale, un village d’exposants dans le terminal, une dégustation libre de produits locaux ou encore une boutique de souvenirs et une billetterie pour La Cité de La Mer, installée dans la gare maritime transatlantique. 

 

Port de Cherbourg