Vie Portuaire
Cherbourg : transport ferroviaire exceptionnel

Fil info

Cherbourg : transport ferroviaire exceptionnel

Vie Portuaire

Le port de Cherbourg a accueilli en début de semaine dernière le transport par voie ferrée d’un colis de gabarit et poids exceptionnels. Au-delà de la mobilisation de tous les acteurs portuaires pour assurer avec succès ce transbordement complexe, l’opération confirme les capacités d’accessibilité ferroviaire du port de Cherbourg qui en font un véritable atout et offre ainsi des perspectives de nouveaux trafics portuaires.

 

 

En provenance de Charleroi en Belgique, le colis a fait route vers le port de Cherbourg par voie ferrée. Le transport a été assuré par la SNCF depuis la frontière Franco-Belge puis via la desserte interportuaire jusqu’au quai des Flamands au port de Cherbourg.

Chargé sur un wagon spécial (2x10 essieux) avec plus de 20 mètres de long, pour 216 tonnes, ce colis aux taille et dimensions exceptionnelles est un rotor d’alternateur destiné à la centrale de Flamanville.

Effectuée à l’aide de vérins, la manutention a consisté à transférer le colis depuis le wagon jusqu’à la remorque EDF. L’opération, qui s’est réalisée sans encombres a mobilisé la présence des équipes de STSI, l’organisateur du transport avec l’appui de Cherbourg manutention et des dockers de la SPEC.

Le convoi routier d’EDF/SETRAL composé d’un tracteur et d’un pousseur, totalisant 480 tonnes, a quitté le port de Cherbourg mercredi 21 février à destination de Flamanville (vitesse moyenne du convoi 5 / 10 km/h).

Une opération similaire (sortie du rotor de Flamanville, transfert par route vers le port de Cherbourg pour mise sur wagon à destination de la Belgique) est d’ores et déjà prévue au mois d’avril 2018.

Communiqué de PNA, 28/02/18

 

Port de Cherbourg