Vie Portuaire
Cherbourg : Une nouvelle enquête publique sur le volet maritime du terminal charbonnier

Actualité

Cherbourg : Une nouvelle enquête publique sur le volet maritime du terminal charbonnier

Vie Portuaire

Une deuxième enquête publique portant sur le volet maritime du terminal charbonnier de Cherbourg devrait être lancée, afin de compléter celle qui a étudié l'impact terrestre et portuaire du projet. C'est ce qu'a indiqué le préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord, en charge de ces questions. Porté par la CCI et Louis Dreyfus Armateurs, gestionnaires du port depuis janvier, le projet vise à installer, à quelques milles devant Cherbourg, un pôle de transbordement de charbon. Une ou plusieurs grues flottantes assureraient le déchargement des gros vraquiers en provenance de Colombie ou d'Afrique du sud, et dont le tirant d'eau est trop important pour Cherbourg. Cette marchandise, soit 3 à 4 millions de tonnes par an, serait ensuite acheminée, par barges, jusqu'à une aire de stockage portuaire puis rembarquée sur de petits navires vers d'autres ports, essentiellement anglais, afin d'alimenter les centrales thermiques. Spécialiste de ce concept, qu'il exploite en Indonésie, Inde ou Colombie depuis des années, le groupe LDA assure, via des grues flottantes, le transbordement de 30 millions de tonnes de charbon par an.

Louis Dreyfus Armateurs