Vie Portuaire

Actualité

Cherbourg : Une nouvelle passerelle pour la croisière

Vie Portuaire

Les travaux d’aménagement et d’assemblage de la nouvelle passerelle croisière du port de Cherbourg vont débuter dans les jours qui viennent. D’un coût de 1.9 million d’euros (*), cet équipement neuf, qui devrait être achevé dans le courant de l’été, va succéder aux deux anciennes passerelles de la gare maritime transatlantique. « Un investissement plus que justifié puisque le port de Cherbourg enregistre des trafics croisière en hausse constante : + 25 % en 2017, soit 130.000 passagers, contribuant ainsi au dynamisme économique de l’agglomération et au-delà puisqu’un passager consomme en moyen 95 €, soit un chiffre d’affaires de 5 M€/an (selon les chiffres issus de l’étude menée en 2017 par le Club de la Croisière de Cherbourg, ndlr). En 2018, ce sont 43 paquebots qui sont attendus dont une dizaine d’escales inaugurales », souligne Ports Normands Associés, qui gère le port de Cherbourg.

 

La future passerelle (© PNA)

La future passerelle (© PNA)

 

Longue de 65 mètres et d’une hauteur maximale de 9.7 mètres, la nouvelle passerelle sera une structure métallique et vitrée offrant aux passagers embarquant et débarquant des paquebots en escale une vue panoramique sur le quai. « Le choix de sa couleur, gris anthracite, a été fait en lien avec les Bâtiments de France puisque la gare maritime est classée. Sa ligne en forme de "L" en adoucit la pente et facilitera ainsi le transport de l’ensemble des passagers, quelle que soit leur mobilité ». Elle permettra d’accueillir les croisiéristes dans la fameuse salle des bagages de l’ancien terminal transatlantique et sera adaptée à tous les types de paquebots, y compris les plus gros navires en service, comme l’Harmony of the Seas (362 mètres de long, 227.700 GT de jauge), venu en escale à la pointe du Cotentin en mai 2016.

Fin mai, les premiers éléments de la passerelle seront acheminés depuis l’usine ADELTE située en Espagne et seront assemblés sur le quai. En parallèle de ces opérations se dérouleront des travaux de génie civil nécessaires à la mise en service de la passerelle : déplacement d’un bollard de terre (bitte d’amarrage) et création d’un caniveau technique pour l’alimentation électrique de la passerelle. Ces travaux seront réalisés par l’entreprise Vinci (sous-traitant d’ADELTE) à partir du 28 mai. Il sera ensuite procédé à des essais et une formation des personnels d’exploitation avant la mise en service de la passerelle.

PNA précise que durant cette période, une zone libre de 5 mètres de large en bord à quai sera maintenue pour la circulation des véhicules de sécurité, de secours, des services portuaires ainsi que les usagers du port. Les travaux de génie civil seront interrompus lors de chaque escale croisière et un phasage du montage des éléments de la passerelle sur deux zones ont été prévus de manière à ne pas perturber les escales et conserver la qualité de l’accueil des croisiéristes.

L’accès au quai par le portail Nord et Sud sera possible (hors escales) durant toutes les opérations. Cependant, l’accès par le Sud pourra être ponctuellement condamné lorsqu’il ne sera pas possible de faire autrement pour des raisons de sécurité sur certaines opérations.

(*) 1.2 M€ de PNA (725 K€ de la Région Normandie et 485 K€ du département de la Manche), 350 K€ de Cherbourg en Cotentin et 350 K€ de la SAS Port de Cherbourg

Port de Cherbourg