Défense
Chevalier Paul : Tout juste en service et déjà en opération

Actualité

Chevalier Paul : Tout juste en service et déjà en opération

Défense

La frégate de défense aérienne Chevalier Paul a rejoint ce week-end le groupe aéronaval français déployé au large de la Libye. Flambant neuf, le nouveau bâtiment de la Marine nationale, qui a été admis au service actif le 10 juin, était déjà, ce même jour, en route pour sa première mission opérationnelle. Au sein de la Task Force 473, le Chevalier Paul va remplacer la frégate antiaérienne Jean Bart. Grâce à la puissance de ses radars et de son système de combat, le bâtiment peut assurer la protection du porte-avions Charles de Gaulle ou encore le contrôle aérien de la zone. « Son système d'armes antiaérien principal lui permet de faire face aux menaces des missiles les plus récents et de réagir, notamment grâce à ses missiles Aster à silos verticaux, aux attaques aériennes d'importance. Sa discrétion électromagnétique comme sa capacité d'alerte et de leurrage en font un bâtiment de combat adapté aux situations d'hostilités intenses comme aux zones de crises », souligne la Marine nationale. Celle-ci précise que le bâtiment peut assurer la protection d'une force (aéronavale, amphibie voire civile) contre les menaces aériennes (missiles antinavires supersoniques notamment). Il peut aussi exercer le commandement et la coordination des opérations aériennes menées à partir de la mer, y compris celles mettant en oeuvre des aéronefs étrangers. Ses capacités dans les autres domaines de lutte lui permettent également de remplir des missions de nature très diverses : sécurisation d'une zone maritime, contrôle du trafic commercial, évacuation de ressortissants...

Tir de missile Aster, ici sur le Forbin  (© : MBDA)
Tir de missile Aster, ici sur le Forbin (© : MBDA)

Sistership du Forbin, entré en service l'an dernier, le Chevalier Paul est la seconde frégate française du programme Horizon (qui compte également deux unités pour la marine italienne). Longues de 153 mètres pour un déplacement de 7000 tonnes en charge, les FDA peuvent mettre en oeuvre 32 missiles surface-air Aster 30 et 16 missiles Aster 15, ainsi que 8 missiles antinavire Exocet MM40 Block3. Le reste de l'armement comprend deux tourelles de 76mm, deux canons de 20m et deux tubes lance-torpilles (MU90). Chaque frégate peut, en outre, embarquer un hélicoptère.
Le Forbin et le Chevalier Paul remplacent les frégates lance-missiles Suffren et Duquesne, désarmées en 2001 et 2007. Quant aux Cassard et Jean Bart, mises en service en 1988 et 1991, elles seront remplacées en 2021 et 2022 par deux frégates de défense aérienne (FREDA) dérivées des 9 frégates multi-missions (FREMM) de la classe Aquitaine dont la livraison est programmée entre 2012 et 2020.

Le Chevalier Paul  (© : MARINE NATIONALE)
Le Chevalier Paul (© : MARINE NATIONALE)

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française