Défense
Chine : Un pas de plus vers l’acquisition de sous-marins russes du type Amur

Actualité

Chine : Un pas de plus vers l’acquisition de sous-marins russes du type Amur

Défense

Evoquée depuis plusieurs mois, le projet d’achat par la Chine de sous-marins russes du type Kilo a été confirmé par Pékin. Un accord cadre portant sur l’acquisition de quatre bâtiments de ce type a été signé, a annoncé lundi la télévision chinoise. Le projet comporte aussi l’achat de 24 avions de combat Su-35.

Concernant les sous-marins, l’Amur est la version export des bâtiments du type Lada, commandés à trois exemplaires par la marine russe. Longs de 66.8 mètres et présentant un déplacement de 2650 tonnes en plongées, ces sous-marins sont dotés de six tubes de 533mm et doivent pouvoir embarquer 18 torpilles lourdes et missiles antinavire. Mis sur cale en 1997, le premier bâtiment de ce type, le Sankt Petersburg, a rencontré des problèmes techniques et n’est toujours pas opérationnel, bien qu’ayant été officiellement mis en service en 2010. Quant à ses deux sisterships, les Kronshtadt et Sevastopol, leur construction a été interrompue mais devrait reprendre cette année. Il ne serait d’ailleurs pas impossible que ces sous-marins soient finalement vendus à l’export, par exemple à la Chine. Si l’accord-cadre signé avec la Russie se traduit par une commande, le projet prévoit la livraison de deux Amur par les chantiers russes et la réalisation en Chine des deux autres.

Marine chinoise