Pêche
Christina E : La pêche et l'offshore conjugués sur un même navire

Reportage

Christina E : La pêche et l'offshore conjugués sur un même navire

Pêche

Rita aime bien commencer son histoire par un coucher de soleil sur la mer de Barents. « C’était en février 1991, j’accompagnais mon père sur son bateau pour pêcher du capelan. J’étais encore adolescente, mais j’ai su, à ce moment-là, que je deviendrai marin-pêcheur moi-même ». 25 ans plus tard, Rita Saevik reçoit à bord du Christina E, un senneur de 80.40 mètres de long, amarré dans le port de Herøy  sur la côte ouest norvégienne. A ses côtés, Espen Ervik, patron et co-armateur du bateau.

 

Rita Saevik et Espen Ervik (MER ET MARINE - CAROLINE BRITZ)

Rita Saevik et Espen Ervik (MER ET MARINE - CAROLINE BRITZ)

(ERVIK&SAEVIK)

(ERVIK&SAEVIK)

 

Ces deux-là se connaissent depuis l’école primaire. Elevés dans deux familles de pêcheurs, ils sont les héritiers de la tradition de ce coin du littoral norvégien où tout le monde part en mer ou construit des bateaux. Ils n’ont pas fait exception : brevets de capitaine en poche, ils embarquent tous deux sur les navires familiaux. « Nos pères ont tous les deux travaillé sur les pêcheries pélagiques : harengs, maquereaux, capelans et merlans bleus. Quand le dernier bateau de mon père, le Kings Cross, est sorti de flotte, nous avons décidé de reprendre ses droits de pêche et de créer notre propre société », raconte Rita.

La nouvelle génération fonde donc Ervik&Saevik en 2005, « avec l’envie de faire quelque chose de nouveau ». Rita

Pêche Offshore | Toute l'actualité du secteur offshore