Construction Navale
Christophe Clergeau détaille sa politique maritime et le projet de reprise de STX France

Actualité

Christophe Clergeau détaille sa politique maritime et le projet de reprise de STX France

Construction Navale
Vie Portuaire
Energies Marines

En campagne pour prendre la tête de la région des Pays de la Loire, dont il est actuellement vice-président, Christophe Clergeau souhaite vivement que les chantiers de Saint-Nazaire repassent sous contrôle français et a précisé hier un projet en ce sens. Vendu par Alstom en 2006 au Norvégien Aker Yards, lui-même repris deux ans plus tard par STX Offshore & Shipbuilding, le dernier grand constructeur civil tricolore est aujourd’hui détenu à 66.66% par le groupe sud-coréen et à 33.34% par l’Etat français. Menacé de faillite et renfloué par les banques coréennes l’an dernier, STX a cédé depuis nombre de ses actifs, dont Turku, l’équivalent finlandais de Saint-Nazaire, vendu l’été dernier à l’Allemand Meyer Werft. STX France avait également été mis en vente mais, jusqu’ici, les Sud-coréen n’ont reçu aucune proposition satisfaisante. Le chantier ayant entretemps regarni son carnet de commandes, temporisant de fait l’urgence d’une transaction, l’actionnaire majoritaire a cessé l’été dernier toute démarche active pour se séparer de sa filiale française.

 

Christophe Clergeau (© : REGION DES PAYS DE LA LOIRE)

Christophe Clergeau (© : REGION DES PAYS DE LA LOIRE)

 

« Il ne faut pas attendre qu’un acheteur se présente »

Pour autant, Christophe Clergeau, qui avait lancé il y a plusieurs

Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire