Nautisme
Christopher Pratt en solo sur le monocoque DCNS 1000

Actualité

Christopher Pratt en solo sur le monocoque DCNS 1000

Nautisme

Après un an et demi de formation avec Marc Thiercelin, Christopher Pratt va partir pour la première fois naviguer en solitaire sur le monocoque 60 pieds DCNS 1000. Pour le jeune navigateur, c'est la première épreuve du feu. Cette navigation va lui permettre de mettre en pratique les enseignements dont il a bénéficié auprès de son aîné et l'équipe technique du « poisson volant », comme on appelle le bateau chez DCNS en raison de sa livrée en écailles. Cette opération s'inscrit dans le cadre des Filières du Talent, un programme initié en 2008 par le groupe naval et dont Christopher Pratt est sorti finaliste du volet voile (un autre volet porte sur la formation d'apprentis dans les sites industriels du groupe). Pour le jeune skipper, l'objectif est de participer, à bord du monocoque financé par DCNS, à la Route du Rhum 2010. « Cette navigation est un moment très fort : c'est la première fois que Christopher Pratt va voler des ses propres ailes sur le Poisson Volant. Cela représente une étape importante vers notre pari sans précédent d'amener le lauréat d'une filière de détection à participer à une grande course au large sur un monocoque de 60 pieds. L'objectif de cette navigation est de valider les acquis de Christopher qui a développé ses compétences dans pas moins d'une quarantaine de métiers depuis qu'il est passé des monotypes Figaro aux 60 pieds dans le cadre des Filières du Talent DCNS », explique Christophe Lachnitt, directeur de la communication de DCNS et initiateur des Filières du Talent.

L'apprentissage se poursuit en mer

Depuis le début de son apprentissage au sein des Filières du Talent, Christopher Pratt a parcouru 10.000 milles à bord de DCNS 1000, en double avec Marc Thiercelin, ou en équipage. Cette première navigation en solitaire doit lui permettre de développer sa maîtrise du bateau. « C'est une phase-clé du programme où je vais prendre la barre du monocoque en solo pour la première fois sans Marc à bord, même s'il restera bien sûr très présent à mes côtés jusqu'à la Route du Rhum. Cela concrétise près d'un an et demi de travail et d'apprentissage auprès de Marc et de l'équipe technique de DCNS 1000. Je ressens naturellement un peu de pression avant cette première, mais j'ai hâte d'être en mer, en tête à tête, avec DCNS 1000 », explique l'apprenti skipper. S'il part seul, la transmission du savoir entre Marc et Christopher se poursuivra par liaisons téléphonique et Internet tout au long de la navigation solo. Puis elle continuera en direct dès son retour. « Depuis deux ans que le programme des Filières du Talent DCNS a débuté, Christopher a déjà beaucoup appris, en particulier dans les domaines de la préparation technique et de la navigation en équipage. Il est temps pour nous d'ouvrir un nouveau chapitre de sa formation à la course océanique. Christopher doit maintenant mettre à profit l'expérience accumulée durant les milliers de milles parcourus à bord de DCNS 1000 pour vivre ces moments si particuliers où l'on se retrouve vraiment seul à bord », souligne Marc Thiercelin, skipper et parrain des Filières du Talent DCNS.
On notera que le voilier a été optimisé. Un important travail structurel d'allégement de la partie arrière du 60 pieds a été réalisé à l'instigation de Marc Thiercelin. L'une des modifications les plus visibles est la suppression du système de safrans relevables qui a été remplacé par des safrans suspendus placés sous la voûte à l'arrière de la coque.

Naval Group | Actualité industrie navale de défense