Défense
Cinq bâtiments de la Marine nationale mobilisés pour Mayotte

Actualité

Cinq bâtiments de la Marine nationale mobilisés pour Mayotte

Défense

En plus du groupe Jeanne d’Arc, toutes les unités de la Marine nationale basées à La Réunion, à l’exception des frégates de surveillance, ont été mobilisées dernièrement pour contribuer au soutien logistique de Mayotte dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. C’est notamment le cas du bâtiment de soutien et d’assistance outre-mer (BSAOM) Champlain, qui a réalisé une seconde rotation depuis La Réunion. Le 30 avril, il a ainsi débarqué de l’alimentation animale ainsi que du sel adoucisseur pour le traitement de l’eau potable. La veille, c’est le patrouilleur polaire L’Astrolabe, qui dispose d’importantes capacités fret, qui avait acheminé dans l’île une cargaison de 163 tonnes, principalement alimentaire. Même le patrouilleur Le Malin, arrivé sur place le 2 mai, a contribué à l’effort en transportant à Mayotte du matériel médical, dont des ventilateurs, des visières et plusieurs palettes sanitaires fournies par la plateforme d’intervention régionale de l’océan Indien de la Croix-Rouge française.

 

 

Quant au groupe Jeanne d’Arc, composé du porte-hélicoptères amphibie Mistral et de la frégate Guépratte, il a entrepris sa seconde rotation logistique au profit de la population mahoraise. Le PHA, sur lequel un hélicoptère Ecureuil de la Gendarmerie s'est posé avant son départ, a quitté La Réunion dans la soirée du 6 mai avec à son bord environ 500 tonnes de fret alimentaire et sanitaire, des équipements techniques et des véhicules. Avant d’être transférée à bord, cette cargaison a été désinfectée afin d’éviter tout risque de contamination, précise la Marine nationale.

 

Le PHA Mistral quittant La Réunion dans la soirée du 6 mai (© MER ET MARINE)

Le PHA Mistral quittant La Réunion dans la soirée du 6 mai (© MER ET MARINE)

 

On notera par ailleurs que, dans le cadre de l’opération Résilience, une partie de l’élément militaire de réanimation (EMR), le fameux « hôpital de campagne » qui avait été installé à Mulhouse par le service de santé des armées, va être déployé à Mayotte. Les modules, qui seront acheminés par des avions de transport A400M d’ici la fin mai, vont permettre de renforcer les capacités de l’hôpital de Mayotte avec 10 lits de réanimation supplémentaires.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française