Croisières et Voyages

Actualité

Cinq morts dans un exercice d’abandon à bord du Thomson Majesty

Croisières et Voyages

Cinq membres d’équipage du paquebot Thomson Majesty sont décédés hier lors d’un exercice réalisé dans le port de Santa Cruz, aux Canaries. Lors de cette manœuvre, qui ne concernait pas les passagers, les câbles retenant un canot de sauvetage devant être mis à l’eau ont lâché, faisant chuter l’embarcation. Celle-ci s’est écrasée sur l’eau, une vingtaine de mètre plus bas. Huit marins étaient à l’intérieur. On déplore trois blessés et cinq décès, les victimes étant de nationalités indonésienne, philippine et ghanéenne. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de l’accident.

Ce drame, qui n’est pas le premier dans l’industrie de la croisière, vient rappeler que le déploiement des embarcations de sauvetage demeure une opération délicate qui n’est pas sans danger. Dans le cadre des mesures d’amélioration de la sécurité sur les navires de croisière prises après le naufrage du Costa Concordia, en janvier 2012, les exercices de mise à l’eau des canots ont d’ailleurs été renforcés. Une bonne chose pour rôder les équipages à leur mise en œuvre, mais une mesure également susceptible d’augmenter les risques d’accidents pour le personnel. Elle impose en tous cas une surveillance accrue du matériel, par exemple au niveau de l'usure des câbles (pour lesquels la règlementation impose un remplacement régulier) qui sont dès lors plus sollicités.

Construit en Finlande en 1992, le Thomson Majesty mesure 207 mètres de long, présente une jauge de 40.876 Gt et dispose de 731 cabines. Vendu en 2009 par la compagnie américaine NCL à l’armement grec Louis Cruises, le Majesty est affrété depuis mai 2012 par la compagnie britannique Thomson Cruises, filiale du groupe TUI Travel Plc.

Accidents, pollutions