Croisières et Voyages
Civitavecchia : Les paquebots ne feront plus tourner leurs générateurs à quai

Actualité

Civitavecchia : Les paquebots ne feront plus tourner leurs générateurs à quai

Croisières et Voyages

Le port de Civitavecchia, près de Rome, vient d'être doté d'un système innovant permettant aux navires de croisière en escale de couper leurs générateurs pour s'alimenter, depuis le quai, via un dispositif de production d'énergie utilisant des ressources renouvelables. Ce système a notamment été développé par l'électricien Enel et le constructeur italien Fincantieri, leader mondial de la réalisation de paquebots. « Fincantieri a contribué au projet au travers de son expérience en matière de génération d'électricité et de systèmes de distribution, tant dans la construction de navires que dans sa participation à des organismes internationaux, comme la Commission Electrotechnique Internationale. Enel, de son côté, avait les compétences pour développer le réseau à terre avec la tension, la fréquence et les exigences de puissance spécifiques aux navires à passagers, assurant ainsi une sécurité et une fiabilité maximale à bord », souligne Fincantieri.
Civitavecchia est aujourd'hui le seul port méditerranéen à être doté d'un tel dispositif. « Civitavecchia est le premier port en Méditerranée et un des très rares dans le monde, à mettre en oeuvre un projet d'alimentation électrique à terre pour les bateaux en escale. Cela fait partie de notre objectif de développement combinant la protection de l'environnement et la diversification des sources d'énergie dans les trois ports que nous exploitons, avec un centre spécial sur des énergies renouvelables », explique Fabio Ciani, President de l'autorité portuaire de Civitavecchia.
Chaque année, le port accueille 4000 navires, dont un millier de bateaux de croisière. Port d'escale incontournable pour visiter Rome au cours d'une croisière, Civitavecchia enregistrera cette année un trafic de 1.8 million de passagers.