Défense
Clemenceau : Assaut de Greenpeace et demande d'information de l'Egypte

Actualité

Clemenceau : Assaut de Greenpeace et demande d'information de l'Egypte

Défense

La journée d’hier a été particulièrement mouvementée pour l’ancien fleuron de la marine française, entre assaut des militants de Greenpeace et difficultés faites par l’administration égyptiennes pour laisser le navire emprunter le canal de Suez. Vers 7 H 30 du matin, deux jeunes écologistes sont parvenus à se hisser sur la coque de l’ex porte-avions, remorquée vers un chantier de démolition indien. Greenpeace avait affrété un remorqueur qui a mis à l’eau une péniche d’une vingtaine de mètres transportant un zodiac. Le Clemenceau ne disposant pas de dispositif de protection particulier, les deux militants français et danois sont montés, comme le 12 décembre à Toulon, au sommet de la mâture. La Marine a immédiatement dépêché la frégate Aconit mais a décidé de ne pas déloger les manifestants, du moins, pour le moment. Le Groupement d’Intervention Rapide (GIR) de la frégate, est monté « pour leur signifier que l’occupation du navire n’était pas légale mais il n’y a pas eu de tentative pour les faire descendre », précise un officier.

Les militants ne seront pas délogés

Perchés à quelques 70 m

Porte-avions Clemenceau | Toute l'actualité passée du « Clem »