Défense
Clemenceau : On ne connaitra pas le nom du lauréat avant la fin juin

Actualité

Clemenceau : On ne connaitra pas le nom du lauréat avant la fin juin

Défense

Le ministère de la Défense ne devrait pas dévoiler avant la fin juin le nom du lauréat à la déconstruction du Q790. Aujourd'hui, date limite de l'appel d'offres sur le démantèlement de l'ex-Clemenceau, des lettres de notification seront envoyées aux quatre industriels dont le dossier n'a pas été retenu. Le ministère devra ensuite attendre le retour de l'accusé de réception de chacune de ces entreprises. A réception du dernier document il faudra compter 10 jours, période légale durant laquelle les candidats non retenus pourront déposer un recours en référé contre la décision. En tout état de cause, cette procédure devrait s'achever autour du 20 juin.
Sur l'ensemble des offres présentées après le retour à Brest de l'ancien porte-avions, en 2005, cinq industriels avaient été qualifiés dans une « short list ». Parmi eux se trouve le franco-belge Galoo, qui dispose déjà d'une expérience dans la déconstruction de navires militaires. Et puis il y a bien évidemment Veolia Propreté, qui souhaite traiter la coque Q790 à Bordeaux. A cet effet, le groupe français avait annoncé en janvier l'installation d'une filière de démantèlement de bateaux et de valorisation de matériaux à Bassens. Le site dispose d'une cale sèche de 240 mètres de long, dotée de deux grues et capable de traiter des unités de 50.000 tonnes.

Clemenceau