Marine Marchande
Clipperton : Le chimiquier Sichem Osprey déséchoué

Actualité

Clipperton : Le chimiquier Sichem Osprey déséchoué

Marine Marchande

Le chimiquier Sichem Osprey, qui s'était échoué le 10 février sur l'île française de Clipperton (océan Pacifique), a été dégagé dimanche, a annoncé le Haut-commissariat de la République en Polynésie française. Le déséchouage a été rendu possible après un allègement du navire, sur lequel 6000 tonnes d'huile de soja ont, notamment, été extraites. Mis en service en 2009 et géré par V. Ships pour le compte de la compagnie danoise Eitzen Chemical, le Sichem Osprey mesure 170 mètres de long et affiche un port en lourd de 25.432 tonnes. Il s'était échoué sur l'île française, inhabitée, à la vitesse de 16 noeuds, avec une cargaison comprenant 10.500 tonnes de Xylène, un produit toxique et inflammable ; 6000 tonnes de suif et 6 000 tonnes d'huile de soja. Pour assurer sa remise à flot, plusieurs remorqueurs ont été affrétés par une société d'assistance mandatée par l'armateur. Des experts de cette société s'étaient rendus à Clipperton le 18 février, rejoint 8 jours plus tard par une équipe d'évaluation des opérations dépêchée par les autorités françaises. Acheminée par la frégate Courbet, cette équipe comprenait notamment un expert antipollution du Centre d'expertises pratiques de lutte antipollution (CEPPOL) et un « salvage master » de BOURBON.

Pollution en mer et accidents