Marine Marchande
ABONNÉS

Actualité

CMA CGM augmente sa flotte RIF et réorganise ses équipages

Marine Marchande

Cela fait presqu’un an que cette réorganisation avait été annoncée par la direction de CMA CGM. Après un comité central d’entreprise et une réunion avec les partenaires sociaux, l’armement a présenté son plan pour l’évolution du nombre de navigants et de bateaux français au sein de sa flotte.

Comme prévu, le groupe entérine une réduction du nombre de postes de personnels d’exécution (PNEX), « rendue nécessaire afin d’améliorer la compétitivité de la flotte RIF. Les métiers évoluent et CMA CGM se doit d’accompagner ces nouvelles tendances », précise Rodolphe Saadé, directeur général du groupe, dans une communication envoyée à tous les équipages.

40 postes de PNEX maintenus sur huit navires

Comme annoncé il y a quelques mois, l’armement veut proposer aux PNEX d’évoluer vers une carrière d’officier. Cette filière de promotion sociale est basée uniquement sur du volontariat. Parallèlement, un plan de départ volontaire va être ouvert pendant deux ans entre 2018 et 2019 pour ceux qui ne souhaitent pas bénéficier de cette formation. Les cuisiniers verront, quant à eux, leur emploi garanti jusqu’à la retraite même pour les plus jeunes d’entre eux.

Actuellement, 210 personnels d’exécution naviguent chez CMA CGM, l’objectif à la fin du plan, prévu en en 2020, est de conserver 40 postes, correspondant donc à un effectif d'environ 80 à 90 personnes. Tous ces postes seront maintenus et concentrés sur huit navires battant pavillon RIF. A compter de 2020, 20% des embauches d'officiers devraient être réservés à la filière PNEX. 

27 navires au RIF, dont trois des 22.000 EVP au GNL

Durant ces négociations, la direction s’est engagée au maintien de 184 postes embarqués, ce qui correspond à l’effectif global actuel de marins et officiers français à bord des navires de la flotte (environ 400 personnes).

Pour cela, Rodolphe Saadé a annoncé l’augmentation du nombre de navires sous RIF et donc du nombre d’officiers français. Dans un premier temps, deux bateaux supplémentaires devraient rejoindre le pavillon tricolore (dont les premier des 20.600 EVP en achèvement aux Philippines), faisant passer la flotte française de CMA CGM de 22 à 24 unités. 

Dans un deuxième temps, trois des neuf porte-conteneurs de 22.000 EVP au GNL, dont l'entrée en flotte est prévue en 2020, devraient être immatriculés au RIF.

 

CMA CGM