Vie Portuaire

Actualité

CMA CGM cède 49% de sa filiale Terminal Link au chinois CMHI

Rodolphe Saadé, directeur général délégué de CMA CGM, l’avait annoncé en décembre lors du baptême du Marco Polo à Zeebrugge, sans préciser le nom de l’investisseur. C’est désormais officiel. CMA CGM a signé, le 25 janvier, un contrat de cession d’une participation de 49% dans Terminal Link, sa filiale de gestion de terminaux  portuaires, au groupe China Merchants Holding International Company Limited (CMHI), basé à Hong-Kong. Cette transaction, qui devrait être finalisée au cours du premier semestre 2013, sous réserve d’approbation des autorités de régulation financière, porte sur un montant de 400 millions d’euros.

Terminal Link, qui était jusqu’à présent une filiale à 100% de CMA CGM, traite 8.1 millions d’EVP (Equivalent Vingt Pieds, taille standard du conteneur) par an. Elle a des participations dans une trentaine de terminaux à travers le monde. La cession va porter sur quinze d’entre eux, notamment en France (Fos-sur-Mer, Le Havre, Dunkerque, Montoir-de-Bretagne).
CMHI est, de son côté, le premier opérateur portuaire public en Chine. La société gère des terminaux à Shenzhen, Hong Kong, Shanghai, Ningbo, Qingdao, Tianjin, Xiamen et Zhanjiang. Elle possède également des participations au Sri Lanka et en Afrique, où CMA CGM a également récemment annoncé son intention de s’implanter. CMHI a traité 60 millions d’EVP en 2012.
« Cette opération d’envergure représente la première pierre d'un partenariat stratégique pour les deux parties, qui entendent ainsi exploiter et développer des terminaux à conteneurs dans le monde entier et intensifier leurs relations commerciales, tout en capitalisant sur des tendances macroéconomiques mondiales favorables », se félicitent les deux compagnies dans un communiqué commun. 
Pour mémoire, CMA CGM s’est lancé dans un plan de rationalisation financière, comportant notamment une restructuration de sa dette de 4 milliards d’euros. Le capital du groupe marseillais est actuellement partagé entre trois coactionnaires : le fonds stratégique d’investissement, qui a annoncé en octobre l’investissement de 150 millions de dollars, sous forme d’obligations remboursables en actions, lui donnant, au plus tard d’ici 2020, 6% du capital de l’armement ;  le groupe turc Yildirim, qui possède une participation de 24% ; et enfin, la famille Saadé.  CMA CGM vise une introduction en bourse en 2014.
 

CMA CGM