Marine Marchande
CMA CGM craint un vol de données suite à la cyberattaque

Actualité

CMA CGM craint un vol de données suite à la cyberattaque

Marine Marchande

Trois jours après l'attaque massive du groupe CMA CGM par le rançongiciel (ransomware) Ragnar Locker, la situation s'améliore. Dans la matinée d'hier « les back-offices (Centres de Services Partagés) sont progressivement reconnectés au réseau permettant une amélioration des délais de traitement des bookings et de la documentation », précise la compagnie. L'attaque avait touché des serveurs périphériques et avaient, dans un premier temps, atteint plusieurs sites et filiales de CMA CGM, épargnant toutefois CEVA. Après avoir isolé son réseau, le groupe avait réussi dans un premier temps à resécuriser les communications ainsi qu'à faire fonctionner les opérations maritimes, portuaires et de réservation. CMA CGM craint cependant un vol de données et indique mettre « tout en œuvre pour en évaluer la volumétrie et la nature éventuelles ».

Le monde maritime et portuaire est particulièrement visé par des cyberattaques, notamment depuis le début de la pandémie de Covid-19. Dans ce contexte, une résolution de l’OMI sur la cybersécurité doit entrer en vigueur en janvier 2021. Elle prévoit que les administrations maritimes vérifient que les systèmes ISM (International safety management) des armateurs et navires couvrent ces risques. 

- Voir notre article détaillé sur le retard du monde maritime en terme de cybersécurité

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

CMA CGM | Toute l'actualité de l'armateur français