Marine Marchande
CMA CGM : Création d'un comité de pilotage sur la situation financière

Actualité

CMA CGM : Création d'un comité de pilotage sur la situation financière

Marine Marchande

CMA CGM annonce la mise en place d'un comité de pilotage chargé de proposer des mesures permettant « de garantir les besoins de financement du groupe à court et moyen terme, de renforcer sa structure financière et d'assurer ainsi son développement pérenne ». Ce comité est constitué de banques et d'institutions financières françaises, européennes et internationales, dont certains acteurs asiatiques et sud-coréens importants. L'objectif de CMA CGM est d'aboutir d'ici la mi-novembre à un accord global concernant des mesures permettant de garantir les moyens de financement. « Les pouvoirs publics, qui ont été informés de cette initiative seront régulièrement tenus au fait du déroulement de ces travaux », précise CMA CGM. En ce qui concerne un éventuel soutien du Fonds d'Investissement Stratégique, contrôlé par l'Etat français, cette hypothèse ne serait pas à l'ordre du jour. Comme ses concurrents, qui n'échappent pas aux plans de refinancements (à l'image de Maersk, Hapag-Lloyd, Hanjin Shipping, STX Panocean, NOL...), CMA CGM subi le contrecoup de la crise. Celle-ci impacte directement le transport maritime par lequel transite, pour mémoire, 90% du commerce mondial. « Depuis l'été 2008, tous les acteurs du transport maritime de conteneurs affrontent des conditions de marché dégradées. A l'instar du deuxième semestre 2008, le premier semestre 2009 a affiché des baisses record de taux de fret et de volumes transportés sur les grandes lignes maritimes mondiales », explique CMA CGM, dont le président, Jacques Saadé, a annoncé cet été des pertes pour l'exercice 2009.

Optimisme pour 2010

Le contexte est donc difficile mais, indique-t-on, « il n'y a pas lieu de paniquer ». En clair, CMA CGM n'est pas menacé de disparition. Chez le numéro 3 mondial du transport maritime conteneurisé, on se veut plutôt rassurant et optimiste pour l'avenir. « L'activité a entamé un redressement au cours du 3ème trimestre et la tendance enregistrée pour le 4ème trimestre traduit la poursuite de ce redressement. Les prévisions des taux de fret et de remplissage pour le début de l'année 2010 laissent entrevoir une poursuite des tendances récentes », indique le groupe.
Après le trou d'air de 2008, l'armement français compte donc se refaire une santé l'an prochain. En attendant, la politique de rationalisation se poursuit, notamment via des sorties de flotte. Ainsi, entre le 1er janvier et le 28 septembre, 159 navires arrivant en fin de charte d'affrètement ont été restitués. Dans le même temps, 123 bateaux neufs ont été livrés par les chantiers. De 393 navires au 1er janvier 2009 (dont 98 en propriété), la flotte est passée à 361 navires au 28 septembre (dont 91 en propriété). On notera que les nouvelles unités étant généralement plus grosses, la capacité entre temps s'est non seulement maintenue, mais elle a en plus augmenté. Elle est en effet passée de 1.022.367 à 1.032.129 EVP (Equivalent Vingt Pieds, taille standard du conteneur). Alors que plusieurs dizaines de porte-conteneurs doivent encore être livrés, CMA CGM précise que certaines commandes font, ou feront, l'objet de renégociations, voire d'annulations.

CMA CGM | Toute l'actualité de l'armateur français