Marine Marchande

Actualité

CMA CGM : Direction et syndicats trouvent un accord

Marine Marchande

Les syndicats ont définitivement levé leur appel à la grève auprès des officiers, marins et sédentaires de CMA CGM. La mouvement était en suspens depuis le 26 mai et l'annonce par la direction de la réorganisation de l'armement français. Outre la délocalisation de la fonction de directeur de l'armement du Havre à Marseille, il était question de supprimer le poste de capitaine d'armement. C'est, sur ce point, que l'intersyndicale formée par la CGT, la CFDT et la CGC, s'est battue. La direction générale, soucieuse d'apaiser les craintes et d'apporter aux personnels les garanties nécessaires, avait fait des propositions dès le 27 mai. Les détails de la réorganisation ont fait l'objet d'une nouvelle réunion, ce vendredi, à l'issue de laquelle un accord a été trouvé. « Nous sommes satisfaits car le poste de capitaine d'armement, qui sera adjoint au directeur d'armement, est maintenu avec les mêmes prérogatives qu'il avait auparavant sur les navigants. Nous avons également obtenu qu'il reste au Havre. Le capitaine d'armement sera quelqu'un de la compagnie, qui aura assuré la fonction de commandant ou de chef mécanicien », se félicite un responsable syndical.
La direction, de son côté, a obtenu l'aval des représentants du personnel pour que le poste de directeur de l'armement soit transféré à Marseille, au siège du groupe.
Pour mémoire, CMA CGM exploite une flotte de 91 navires en propriété, dont une vingtaine sous pavillon français. La compagnie emploie 2500 navigants, dont 600 Français.

CMA CGM | Toute l'actualité du groupe maritime français