Marine Marchande
CMA CGM : Eclaircie à l'horizon ?

Actualités

CMA CGM : Eclaircie à l'horizon ?

Marine Marchande

Première compagnie française et considérée comme l'une des fleurons du monde maritime français, CMA CGM a traversé de grosses turbulences suite à la crise. Touché, comme ses concurrents, par les soubresauts économiques, le groupe va terminer l'année dans le rouge. Au premier semestre, son chiffre d'affaires a chuté de 30% par rapport aux six premiers mois de l'année 2010 et ses pertes se sont élevées à 516 millions de dollars. Face à cette situation, le groupe a largement puisé dans sa trésorerie. Cette dernière reste positive, assure la direction, mais elle a été considérablement réduite et la compagnie doit, avec ses créancier, restructurer sa dette.
Dans cette affaire, ce n'est pas la stratégie du groupe de Jacques Saadé qui semble être en cause. L'entrepreneur, qui a fondé en 1978 la Compagnie Maritime d'Affrètement (CMA), a repris à l'occasion d'une privatisation, en 1996, l'ex-Compagnie Générale Maritime (CGM), donnant naissance à l'un des premiers armements mondiaux. Le groupe s'est, notamment, implanté très tôt en Asie, et plus particulièrement en Chine, ce qui lui a permis de profiter à plein de la croissance du géant chinois. Les services se sont multipliés et CMA CGM s'est orienté vers le concept de « Global Carrier », investissant dans les ports, ainsi que le pré et post acheminement au travers de filiales dans le ferroviaire et le fluvial. L'idée, logique, étant de contrôler toute la chaîne de transport pour améliorer la qualité de service et réduire les coûts.

Un développement considérable en quelques années

Le groupe a également participé à la démarche de consolidation du secteur qui a, par exemple, vu Maersk reprendre P&O Nedlloyd ou encore Hapag-Lloyd absorber CP Ships. Le Français a, pour sa part, repris plusieurs compagnies, comme Delmas en 2005 (effectif au 1er janvier 2006) puis CNC Lines et Comanav en 2007. Une véritable bataille oppose alors les grands armements, lancés dans un concours à la « taille critique » pour bénéficier à plein des

CMA CGM | Toute l'actualité du groupe maritime français