Vie Portuaire
CMA CGM fait de Kingston son hub dans les Caraïbes

Actualité

CMA CGM fait de Kingston son hub dans les Caraïbes

Vie Portuaire
Marine Marchande

«  C’est un investissement clef pour le groupe CMA CGM qui, avec ce terminal, anticipe l’élargissement du canal de Panama et le développement  de l’ensemble de la zone qu’il impactera ». Farid T. Salem, directeur général délégué de CMA CGM, ne cache pas sa satisfaction. Hier, l’autorité portuaire de Jamaïque a annoncé avoir confié la concession du terminal conteneurs de Kingston (KCT) à un consortium formé de CMA CGM (60%) et Terminal Link (40%), société détenue à 51% par l’armateur français et à 49% par China Merchant Holdings International. La concession, d’une durée de 30 ans, va voir le nouveau gestionnaire investir pour développer les capacités du terminal. En plus des infrastructures et de l’outillage, d’importants travaux de dragage sont prévus dans le chenal d’accès au port de Kingston et dans le bassin bordant le KCT. Il s’agit de le préparer à l’accueil de navire nettement plus gros suite à l’élargissement tant attendu de l’ouvrage permettant de passer directement de l’Atlantique au Pacifique. « Avec ses 2400 mètres de quai, sa superficie de 80 hectares et son tirant d’eau (profondeur) de 15.5 mètres,  le Terminal de Kingston atteindra à termes une capacité annuelle de 3.6 millions de conteneurs EVP. Il sera équipé de 14 portiques et 60 cavaliers. L’agrandissement du terminal fera de Kingston l’un des 5 principaux ports des Caraïbes », précise CMA CGM, qui va faire de la Jamaïque son nouveau hub dans les Caraïbes.  

Des navires de plus de 12.000 EVP

Une implantation stratégique alors que l’ouverture du nouveau canal de Panama, prévue en 2016, va permettre au groupe français de positionner dans la région des porte-conteneurs nettement plus grands, avec une capacité annoncée de 12.600 EVP. « En sortie du Canal de Panama et à la croisée des lignes Nord/Sud et Est/Ouest, le nouveau Terminal de Kingston aura un tirant d’eau accru, permettant d’accueillir ces navires plus grands. Les équipements supplémentaires mis en place permettront de réaliser les opérations de transbordement, à destination de l’ensemble de la région via des lignes secondaires.  Ce terminal sera ouvert à l’ensemble des compagnies maritimes, CMA CGM ne représentant que 35 à 40% des volumes opérés (…) Cet investissement s’inscrit dans un plan de développement global  du groupe sur cette région, intégrant aussi bien l’entrée en flotte de nouveaux navires adaptés aux marchés, la création de plateformes logistiques  et le développement des volumes dans les autres ports escalés comme ceux des Antilles françaises ».

24 terminaux exploités à travers le monde

L’armement tricolore considère la concession de Kingston comme « un développement majeur » de son offre portuaire, activité pour laquelle elle compte, en plus de Terminal Link, une filiale à 100%, CMA Terminals. L’ensemble assure actuellement la gestion de 24 terminaux à travers le monde, pour un total de 14 millions de conteneurs manutentionnés par an.  

Concernant Kingston, l’autorité portuaire de Jamaïque indique que le transfert du contrôle opérationnel du KCT interviendra après le bouclage financier de la transaction, qui devrait selon elle intervenir dans les six à huit mois après la signature du contrat de concession, intervenue le 7 avril. 

 

Signature du contrat de concession (© GILBERT BELLAMY)

Signature du contrat de concession (© GILBERT BELLAMY)

 

 

CMA CGM | Toute l'actualité du groupe maritime français