Marine Marchande
CMA CGM : La moitié du fuel du Strauss a été pompée

Actualité

CMA CGM : La moitié du fuel du Strauss a été pompée

Marine Marchande

Le navire spécialisé du GPIM (Groupement d'Intervention sur les Pollutions Marines), affrété par CMA CGM afin d'assister les autorités françaises dans le plan Ramogepol, travaille depuis le 25 février au sein du dispositif de la préfecture maritime de la Méditerranée. Il s'agit de la pollution liée à la fuite de fuel consécutive à la collision, le 17 février dans le port de Gênes, du CMA CGM Strauss et du remorqueur italien Francia (ce dernier a percuté le porte-conteneurs après une avarie de machine). Afin de contenir et récupérer la pollution, qui se dirigeait vers les côtes françaises, les autorités italiennes et françaises ont déployé d'importants moyens. Le bâtiment de soutien, d'assistance et de dépollution (BSAD) Ailette est notamment mobilisé, de même que le bâtiment de soutien de région Chevreuil. Selon les premières estimations, le 26 février, plus de la moitié des quantités de fioul à la mer auraient été récupérées par le dispositif mis en place. « Nous déplorons cet accident dont le groupe CMA CGM a été victime. CMA CGM a une politique très stricte en matière de sécurité sûreté et protection de l'environnement. Nous avons immédiatement activé notre cellule de crise afin de mobiliser l'ensemble de nos équipes qui travaillent depuis vendredi dernier sans relâche avec les autorités italiennes et françaises afin de mettre en place tous les moyens nécessaires à la récupération du fioul et minimiser l'impact de cette Pollution », explique Frédéric Fave. Pour le directeur du département Sécurité, Sûreté, Environnement de CMA CGM : « Les moyens sur place sont conséquents et les conditions météorologiques sont favorables. Nous ne relâcherons pas nos efforts tant que les risques de pollution ne seront pas écartés ».

CMA CGM Accidents, pollutions