Marine Marchande
CMA CGM : Les premières décisions tombent

Actualité

CMA CGM : Les premières décisions tombent

Marine Marchande

Injection de 500 millions de dollars de liquidités, entrée dans le capital de nouveaux investisseurs, nouveau directeur général, création d'un Conseil d'administration avec l'arrivée de Denis Ranque et Christian Garin... Ce vendredi matin, CMA CGM a annoncé les premières décisions prises dans le cadre des discussions sur la restructuration de sa dette (plus de 5 milliards de dollars). Après des heures de discussions avec ses créanciers, hier au ministère de l'Economie, les banques ont accepté de débloquer une ligne de liquidités de 500 millions de dollars, payable courant janvier. Le risque d'une cessation de paiement est donc écarté et CMA CGM estime que l'accord « devrait faciliter les discussions en cours avec les chantiers coréens pour ce qui concerne l'annulation ou le report des navires en commande ». Suite à la crise à la contraction du marché, la compagnie souhaite, en effet, réduire le poids financier des nombreuses commandes de porte-conteneurs passées en Asie. Il reste, à ce jour, une cinquantaine de navires à livrer d'ici 2012. Outre la bulle d'oxygène financière accordée par ses créanciers, CMA CGM confirme l'ouverture prochaine de son capital : « Cette étape importante permet de poursuivre sereinement les discussions en cours sur la restructuration de la dette et le renforcement du capital avec l'arrivée d'investisseurs prévue dans le courant du 2ème trimestre 2010 ». Fondé par Jacques Saadé, le premier armement français et numéro trois mondial du conteneur va, comme prévu, devoir faire évoluer sa gouvernance et son organisation.

Evolution de la gouvernance

Les accords conclus avec les banques et ayant reçu l'assentiment de Bercy doivent être entérinés lors d'une Assemblée Générale Extraordinaire prévue le 23 décembre. Un Conseil d'administration sera mis en place. Présidé par Jacques Saadé, il comprendrait deux nouveaux membres « indépendants » : Denis Ranque, ancien patron de Thales, et Christian Garin, vice-président de Sea-Tankers et président d'Armateurs de France. Les deux hommes rejoindraient Pierre Bellon et Tristan Vieljeux. Après l'approbation de ce que CMA CGM appelle une « gouvernance renforcée », Jacques Saadé proposera au Conseil d'administration la nomination au poste de directeur général de Philippe Soulié, ancien d'Alstom et actuel président des CNIM. Farid Salem, Rodolphe Saadé et Jean-Yves Schapiro devraient, quant à eux, être nommés directeurs généraux délégués. « Grâce à cette gouvernance renforcée le groupe bénéficiera de l'implication plus forte de ses administrateurs et de l'expérience des nouveaux membres du Conseil », estime CMA CGM dans un communiqué. Pour Jacques Saadé, président du Directoire de CMA CGM : « Avec cet accord, nos partenaires financiers envoient un signe fort et affirment leur confiance dans le groupe. Cet accord conforte notre stratégie de retour à une croissance rentable. Avec l'arrivée de Philippe Soulié au poste de directeur général et l'entrée au Conseil de personnalités indépendantes et reconnues, le groupe est maintenant en ordre de marche pour aborder cette nouvelle dynamique avec des moyens et une équipe renforcés ».
Pour mémoire, CMA CGM aligne une flotte de 360 navires et emploie 17.000 personnes dans le monde, dont 4400 en France.

CMA CGM | Toute l'actualité de l'armateur français