Marine Marchande
CMA CGM mise sur l’Afrique

Actualité

CMA CGM mise sur l’Afrique

Marine Marchande

Si les lignes Asie – Europe demeurent la colonne vertébrale du business de CMA CGM, le groupe maritime français mise également sur les marchés émergeants, à commencer par le continent africain. Actuellement, l’Afrique subsaharienne représente 10% de l’activité de CMA CGM, avec des perspectives très intéressantes. Malgré des problèmes sécuritaires, comme la piraterie au large de la Somalie et dans le golfe de Guinée, ainsi que l’activité terroriste autour du Sahel, l’économie bénéficie, en effet, d’une croissance soutenue. « Depuis cinq ans, la zone connait une croissance de 5 à 8% du PIB et tout indique qu’il en sera de même dans les cinq prochaines années », explique Mathieu Friedberg, directeur central des lignes Afrique chez CMA CGM. Qu’il s’agisse d’import ou d’export, le commerce grandit, ce qui peut d’ailleurs se mesurer aux aménagements portuaires réalisés sur la côte africaine, avec les mises en service de six à sept ports en eau profonde prévues dans les prochaines années.

 

 

(© CMA CGM)

(© CMA CGM)

 

 

25 services et 48 ports desservis

 

 

CMA CGM est très présent en Afrique subsaharienne, où il a ouvert son premier service, le West Africa Express (WAX) en 2001. Mais c’est surtout l’implantation historique de sa filiale Delmas, rachetée à Bolloré et intégrée début 2006, qui a donné un coup d’accélérateur à son activité sur le marché africain, dont Delmas est un spécialiste. Aujourd’hui, le groupe compte en Afrique 72 bureaux dans 43 pays, quelques 1300 collaborateurs étant mobilisés sur ce marché. CMA CGM propose en Afrique subsaharienne 25 services maritimes directs, desservant 48 ports, l’armateur ayant transporté 1.2 million d’EVP (Equivalent Vingt Pieds, taille standard du conteneur) en 2013. Le groupe est aujourd’hui leader à l’import en Angola, au Gabon, en République Démocratique du Congo et au Sénégal, et à l’export en Angola, au Congo, au Gabon, au Ghana et au Sénégal. Au final, il se trouve en position de numéro 1 ou 2 sur la moitié des marchés (Asie-Extrême orient, Atlantique, Sous-continent Indien, Moyen-Orient, Amérique du Sud et Amérique Centrale).

 

 

(© CMA CGM)

(© CMA CGM)

 

 

La force d’un réseau mondial

 

 

L’une des grandes forces de CMA CGM est de proposer à ses clients un réseau mondial, qui relie les ports africains à l’ensemble de la planète. L’armement français, alignant une flotte de 428 navires pour 11.4 millions d’EVP transportés l’an dernier, exploite en effet 170 services maritimes desservant 400 ports dans 150 pays. Les connexions aux grandes lignes se font via les hubs portuaires, Tanger Med au Maroc, Durban en Afrique du sud, ou encore  Khor Fakkan aux Emirats Arabes Unis, sans oublier Port Kelang en Malaisie. Ces grandes places portuaires, qui permettent d’éclater la marchandise vers tous les marchés mondiaux, notamment l’Europe et l’Asie, sont connectées aux ports africains par des services « secondaires ». Mais il existe aussi des liaisons directes vers l’Europe, notamment les ports du Havre et de Dunkerque, et même vers la Chine. Le service WAX, dont le nom rappelle les célèbres tissus africains aux imprimés batik, permet ainsi de transporter tout type de marchandise entre les principaux ports de la côte ouest-africaine et l’Extrême Orient. WAX est notamment la seule ligne du marché reliant le nord de la Chine à tous les ports du Nigeria, plus grand marché d’Afrique de l’ouest. La dernière réorganisation de la ligne, en avril 2013, s’est traduite par de nouvelles escales dans les ports chinois de Tianjin Xingang et Qingdao. De même, CMA CGM assure depuis septembre 2013 un service direct entre l’Afrique de l’ouest et

CMA CGM | Toute l'actualité du groupe maritime français