Marine Marchande
CMA CGM va céder des participations dans des terminaux 

Actualité

CMA CGM va céder des participations dans des terminaux 

Marine Marchande

L’armateur français CMA CGM a annoncé, à l’occasion de la présentation des resultats du 3e trimestre, qu'il anticipait une levée de fonds de 2 milliards de dollars (1,8 milliard d’euros) d’ici mi-2020. Pour cela, le groupe « allège sa structure financière » notamment en vendant et refinançant certains de ses actifs, en particulier des terminaux portuaires. Ces opérations sont réalisées dans le cadre du plan de financement de l’acquisition de CEVA Logisitics en avril dernier.

Environ la moitié de cette levée de fonds (968 millions de dollars) viendra de la cession de participations dans 10 terminaux portuaires à Terminal Link. Terminal Link est une joint-venture entre CMA CGM et CMP (China Merchants Port). En 2013, CMA CGM avait cédé à CMHI (China Mecrants Holding International) 49 % des parts de sa filiale, gérant alors quinze terminaux dans le monde (13 aujourd’hui) pour un montant de 400 millions d’euros. « Terminal Link financera ces acquisitions par une augmentation de capital de 468 millions de dollars souscrite par CMP et un prêt de CMP qui sera converti dans 8 ans en augmentation de capital souscrite par CMA CGM. Cette opération, qui reste soumise à certaines approbations, notamment des autorités antitrust, devrait être finalisée au printemps 2020, écrit CMA CGM. Par ailleurs, 860 millions de dollars proviendront « de transactions de sale and lease-back de navires ». Enfin, 93 millions de dollars viendront de la cession d’une participation de 50% dans une plateforme logistique en Inde et « 100 millions de dollars du relèvement du programme de titrisation des créances clients de CEVA Logistics ».

Avec l’acquisition du suisse CEVA Logistics, CMA CGM réalise plus de 30 milliards de dollars de chiffre d’affaires et compte 110.000 collaborateurs dans le monde. Mais le groupe indique que « l’exposition de CEVA Logistics au secteur automobile et à celui des Technologies continue toutefois de peser sur l’activité tant en fret qu’en logistique. De plus, les nombreux investissements nécessaires à la transformation de CEVA Logistics ont pesé à court terme sur sa rentabilité ».

 

CMA CGM