Construction Navale
CMN dévoile un nouveau design de navire offshore

Actualité

CMN dévoile un nouveau design de navire offshore

Construction Navale

Le chantier cherbourgeois a travaillé sur un nouveau design de navire océanique conçu pour répondre aux besoins des marines, garde-côtes et sociétés de services à l’industrie offshore. L’objectif des Constructions Mécaniques de Normandie a été de concevoir un navire « endurant, économique et doté d’une importante capacité d’intervention et d’assistance en conjuguant une large plateforme de stockage, une plateforme d’appontage et un haut niveau d’équipements d’assistance offshore ». Ce MRV (MultiRole Vessel) consiste en un bateau de 80 mètres de long pour 17 mètres de large. Pourvu d’une passerelle panoramique offrant une vision à 360 degrés et de deux embarcations rapides sous bossoirs, le MRV 80 peut être équipé de différentes configurations de motorisation (diesel ou diesel-électrique), stabilisation et positionnement dynamique suivant les besoins et l’usage du client. L’autonomie doit, quant à elle, atteindre 8000 milles à vitesse économique, permettant au navire de naviguer loin et longtemps.

 

 

Le MRV 80 (© : CMN)

Le MRV 80 (© : CMN)

 

Le MRV 80 (© : CMN)

Le MRV 80 (© : CMN)

 

 

Conçu pour les missions d’assistance et d’intervention

 

 

Le MRV 80 a été imaginé pour assurer des missions d’assistance et d’intervention. Il peut, ainsi, agir comme pousseur ou assurer des opérations de remorquage, mais aussi lutter contre les incendies grâce à ses canons à eau et à mousse. Il peut aussi servir au soutien et au ravitaillement, notamment grâce à sa très grande surface de pont permettant, par exemple, de stocker des conteneurs. Le navire est d’ailleurs autonome pour la manipulation de boites et autres équipements grâce à ses propres moyens de levage, dont deux grues de forte capacité.

 

L’un des atouts de ce design est sa modularité, le MRV 80 pouvant, par exemple,  aussi bien accueillir une base vie  qu’un hôpital de campagne. Quant à la plage arrière, elle peut servir à l’arrimage de gros véhicules, comme des engins de travaux publics dans le cadre d’opérations humanitaires.

 

 

Le MRV 80 (© : CMN)

Le MRV 80 (© : CMN)

 

 

Le navire est, en outre, conçu pour servir à la lutte contre les pollutions maritimes, avec d’importantes capacités de stockage de produits dispersants et la possibilité d’embarquer des moyens conteneurisés compacts comprenant des récupérateurs latéraux d’hydrocarbures et des réservoirs tractés.

Le MRV 80 est, par ailleurs, doté d’un atelier permettant l’assistance technique à d’autres bâtiments ou à des plateformes offshore. Au niveau de l’habitabilité, le navire dispose de vastes locaux vie. En plus de son équipage, qui compte seulement 18 marins grâce à une automatisation poussée, le bateau compte des logements pour plus de 30 passagers (techniciens, équipe scientifique, voire naufragés ou réfugiés). 

 

C’est donc une plateforme extrêmement polyvalente que propose CMN, qui indique également qu’un important travail a été réalisé pour que ce bateau soit économique : « Les ingénieurs et techniciens de CMN se sont attachés à optimiser chacune des fonctions du navire pour conjuguer facilité d’utilisation et coûts d’exploitation réduits ».

 

 

Le MRV 80 (© : CMN)

Le MRV 80 (© : CMN)

 

 

Marché civil et militaire

 

 

Bien connu dans le domaine des bâtiments militaires, le chantier de Cherbourg dispose aussi d’une solide expérience dans le secteur civil. Constructeur de yachts, CMN a, également, déjà réalisé des navires de services à l’offshore de type Supply, comme les Bahram et Darius, des unités de 53 mètres livrées en 1983 ou encore le Kiesse, de 64 mètres, réalisé en 1999. Côté navires de transport, on lui doit notamment de Vindilis, navire de 48 mètres de la Compagnie Océane chargé depuis 1998 du transport de passagers et de fret vers les îles du Morbihan.

 

Avec le MRV 80, CMN vise aussi bien le marché civil que le segment militaire. Alors que l’industrie offshore est en plein boom, dans le cadre des missions d’Action de l’Etat en Mer, les marines et garde-côtes représentent aussi un important potentiel de commandes. Dans un contexte budgétaire très contraint, les Etats cherchent, en effet, à se doter de bâtiments hauturiers multifonctions s’inspirant des unités exploitées dans le secteur civil, à commencer par l’offshore, où les navires sont caractérisés par leur robustesse, leur polyvalence, leur endurance et leurs coûts d’exploitation réduits.

La marine française n’échappe pas à la règle et c’est dans cette perspective qu’elle doit lancer cette année le programme des Bâtiments Multi-Missions (BMM ou « B2M ») afin de remplacer Outre-mer certains de ses patrouilleurs et unités de transport. Un projet sur lequel se positionne CMN avec une solution très proche du MRV 80.

Constructions Mécaniques de Normandie | Actualité du chantier CMN de Cherbourg