Défense
CMN : La corvette Baynunah quitte Cherbourg

Actualité

CMN : La corvette Baynunah quitte Cherbourg

Défense

La première des six corvettes lance-missiles commandées par les Emirats Arabes Unis a achevé avec succès l'ensemble de son programme d'essais. Réalisée à Cherbourg par les Constructions Mécaniques de Normandie, la Baynunah quitte le Cotentin pour rejoindre le golfe Persique. Avant ce départ, le bâtiment a réalisé plus de 60 sorties à la mer, allant jusqu'à Brest des mesures de signature, jusqu'en baie de Seine où ont été effectués des tirs avec ses canons de 76mm et 27mm. La plateforme hélicoptère a également été qualifiée, grâce notamment au concours d'un Dauphin SP de la Marine nationale.
Le bâtiment va, maintenant, subir une nouvelle période d'essais de quatre mois destinée notamment à tester l'intégration des armes et senseurs avec le système de combat, préalable à son acceptation par la marine émiratie et son entrée en service.
Du type Combattante BR 71, cette corvette a été conçue par les CMN et fait l'objet, avec les EAU, d'un programme en coopération. L'industriel français travaille en effet avec le chantier ADSB d'Abu Dhabi, ce dernier étant maître d'oeuvre (la commande des six navires est intervenue en 2003 et 2005). Un transfert de technologie permet de réaliser les cinq corvettes suivantes aux émirats, la première unité réalisée localement en étant au stade des essais de plateforme et de l'intégration du système de combat. Alors que la troisième corvette est déjà à flot, il n'est pas impossible qu'un ou plusieurs bâtiments réalisés à Abu Dhabi soient finalement achevés à Cherbourg.

 La corvette Baynunah au large de Cherbourg  (© : CMN)
La corvette Baynunah au large de Cherbourg (© : CMN)

D'une longueur de 71 mètres pour un déplacement de 915 tonnes en charge, les Baynunah embarqueront 8 missiles antinavire Exocet MM40 Block3, deux systèmes de lancement vertical pour 8 missiles surface-air ESSM, un système surface-air RAM, une tourelle de 76 mm et deux canons de 30 mm. Elles disposent, en outre, d'un hangar et d'une plateforme pour un hélicoptère de 4.5 tonnes. Les équipements électroniques comportent, notamment, un radar Sea Giraffe, ainsi qu'un système de veille optronique EOMS NG livré par Sagem (qui a également fourni des centrales inertielles SIGMA 40). On notera que Thales a, pour sa part, développé le système de guerre électronique COMINT et le téléphone de bord. Le système de combat est, quant à lui, livré par l'Italien Celex, filiale de Finmeccanica.

 La corvette Baynunah au large de Cherbourg  (© : CMN)
La corvette Baynunah au large de Cherbourg (© : CMN)

Constructions Mécaniques de Normandie (CMN)