Défense
CMN : Les équipages des intercepteurs mozambicains ont achevé leur formation

Actualité

CMN : Les équipages des intercepteurs mozambicains ont achevé leur formation

Défense

Le chantier CMN de Cherbourg a achevé vendredi dernier la formation des 34 marins qui vont armer les trois intercepteurs du type HSI 32 réalisés pour le Mozambique. En tout, 34 officiers et matelots ont reçu pendant six semaines une formation théorique et pratique sur l’entretien et la conduite des bateaux. Pas moins d'une dizaine de sorties à la mer ont notamment eu lieu en 15 jours pour aboutir à la parfaite maîtrise des navires par les marins. La formation s'est achevée par une sortie à la mer en totale autonomie des équipages en présence d'autorités venues du Mozambique. A cette occasion, se félicite-t-on chez CMN, « les HSI32, au-delà de leur performance exceptionnelle en vitesse pure (54 noeuds) et tenue à la mer, ont révélé une qualité non négligeable: la facilité de prise en main ». A l'issue de leur formation, les militaires mozambicains se sont vus remettre un diplôme lors d'une cérémonie. 

 

Les équipages des HSI 32 à Cherbourg (© : AVOTRIMAGE)

Les équipages des HSI 32 à Cherbourg (© : AVOTRIMAGE) 

 

Les trois HSI 32 commandés par le Mozambique (qui a également fait construire à Cherbourg trois patrouilleurs trimarans du type Ocean Eagle 43) sont les premiers du genre.

Conçu par les bureaux d’études de CMN, cet intercepteur de nouvelle génération en aluminium mesure 32.2 mètres de long pour 6.4 mètres de large.

Offrant une autonomie de 800 milles à 12 nœuds, le HSI 32 est taillé pour s’opposer à des menaces terroristes et aux moyens utilisés par les trafiquants et pirates. La plateforme est conçue pour pouvoir intégrer un canon télé-opéré de 20mm et deux mitrailleuses de 12.7mm. Mis en œuvre par un équipage d’une douzaine de marins, cet intercepteur est doté sur l’arrière d’une rampe permettant le déploiement d’un semi-rigide de 4.8 mètres.

 

HSI 32 (© : MICHEL FLOCH)

HSI 32 (© : MICHEL FLOCH) 

Le HSI 32 dispose d’une passerelle panoramique avec vision à 360 degrés et bénéficie d’importants moyens électroniques (radars de navigation et de surveillance, système électro-optique, C-ESM, liaison de données) lui permettant d’œuvrer au contrôle et à la protection des espaces maritimes, tout en menant des missions de recueil de renseignements.

Après la formation des équipages, les trois premiers HSI 32 vont rejoindre le Mozambique cet hiver, le transport devant s’effectuer sur le pont d’un cargo. 

 

HSI 32 et OE 43 mozambicains (© : AVOTRIMAGE)

HSI 32 et OE 43 mozambicains (© : AVOTRIMAGE) 

Constructions Mécaniques de Normandie (CMN)