Défense
CMN met à l’eau les premiers HSI saoudiens

Actualité

CMN met à l’eau les premiers HSI saoudiens

Défense

Le chantier cherbourgeois CMN a procédé hier à la cérémonie de mise à l’eau des deux premiers d’une série de 38 intercepteurs commandés par l’Arabie Saoudite. L’évènement s’est déroulé en présence d’officiels saoudiens et de medias du royaume, mais pas de la presse française ni de membres du gouvernement. Il faut dire que le sujet demeure tendu dans l’Hexagone, sur fond de polémique autour des ventes d’armes à Ryad et de leur utilisation potentielle dans le conflit au Yémen.

Dans les tuyaux depuis cinq bonnes années, ces intercepteurs ont finalement été commandés en 2018. Des bateaux en aluminium de 32 mètres de long pour 6 mètres de large du type HSI 32, un modèle déjà réalisé à six exemplaires par le constructeur normand pour le Mozambique. La propulsion de ces derniers leur permet de dépasser la vitesse de 43 nœuds, la barre des 47 nœuds ayant été largement franchie pendant les essais, où tous les matériels n’étaient cependant pas embarqués.  

 

Constructions Mécaniques de Normandie | Actualité du chantier CMN de Cherbourg