Défense
CMN : Un intercepteur avec missiles antinavire

Actualité

CMN : Un intercepteur avec missiles antinavire

Défense

CMN continue de développer sa nouvelle gamme d’intercepteurs dotés d’une coque planante en V profond et réalisés intégralement en aluminium, ce qui les rend plus légers et leur permet de dépasser 40 nœuds. Six exemplaires du plus grand modèle, le HSI 32, ont été livrés au Mozambique en 2016 et plusieurs dizaines d’autres doivent être réalisés pour l’Arabie Saoudite (un contrat qui n’a pas encore été officialisé).  

 

Le HSI 32 (© : AVOTRIMAGE)

Le HSI 32 (© : AVOTRIMAGE)

 

En plus de toutes missions dévolues à un patrouilleur traditionnel, le HSI 32, long de 32.2 mètres pour une largeur de 7 mètres, est taillé pour l’interception des menaces nécessitant une grande célérité, comme les attaques terroristes ou la lutte contre les trafics illicites et la piraterie. Dans cette perspective, il offre à son équipage une excellente visibilité grâce à sa passerelle panoramique et dispose d’importantes capacités de surveillance et de renseignement (radars, système électro-optique, C-ESM, liaison de données).L’ensemble des équipements et de l’armement, avec une artillerie offrant un champ de battage à 360°, est interfacé avec Combat Management System et un Intregrated Navigation System.

Un semi-rigide de 4.8 mètres est logé à l’arrière et lancé rapidement au moyen d’une rampe. Mis en œuvre par un équipage de 12 marins, le HSI 32 peut effectuer des missions de trois jours, avec une distance franchissable de 800 milles à 12 nœuds et une vitesse maximale de 43 noeuds. En plus de sa fonction première d’interception, il peut être engagé dans des missions SAR (Search and Rescue), avec une capacité d’accueil de 64 personnes.

 

Le nouveau HSI 25 (© : CMN)

Le nouveau HSI 25 (© : CMN)

Le nouveau HSI 25

Une version compacte a été dévoilée par CMN à l’occasion d’Euronaval. Offrant les mêmes avantages en termes de vitesse et de tenue à la mer, le HSI 25, long de 24.4 mètres pour une largeur de 6.3 mètres offre une grande nouveauté : il peut embarquer deux missiles antinavire légers, comme le Marte Mk2 ou bien un système antiaérien léger du type Simbad RC, ce qui accroît significativement les capacités d'attaque et d'autodéfense de ce type de bateaux. Ces armes s’ajoutent à l’artillerie traditionnelles, constituée d'un canon de 20mm télé-opéré et de mitrailleuse. L’ensemble de l’armement, comprenant aussi des canons télé-opérés, est géré depuis la passerelle. Mis en œuvre par 7 marins, ce nouvel intercepteur peut atteindre 45 nœuds et franchir 600 milles à 25 nœuds.

 

Le nouveau HSI 25 (© : CMN)

Le nouveau HSI 25 (© : CMN)

Constructions Mécaniques de Normandie | Actualité du chantier CMN de Cherbourg