Croisières et Voyages
CMV propose notamment à la France ses paquebots pour le soutien médical

Actualité

CMV propose notamment à la France ses paquebots pour le soutien médical

Article gratuit
Croisières et Voyages

La compagnie britannique Cruise & Maritime Voyages a fait savoir qu’elle disposait de trois paquebots disponibles, actuellement désarmés « à chaud » (c’est-à-dire avec le gros de leur équipage) dans les ports britanniques de Bristol et Tilbury. Des navires qui peuvent être rapidement employés pour des besoins d’assistance médicale dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de coronavirus. L’armateur a fait connaître cette possibilité aux gouvernements des pays européens où il compte des bureaux, notamment en France, où cette option est étudiée depuis plusieurs jours. Croisières Maritimes & Voyages France confirme « avoir pris contact la semaine dernière avec les autorités françaises afin de proposer trois de ses navires qui pourraient être transformés en navires-hôpitaux le temps de la crise du Covid-19. En lien avec le cabinet du Premier ministre mais aussi la Préfecture du Pas de Calais, les bureaux France de CMV ont pris la décision de faire cette offre devant le manque prévisible de lits dans les hôpitaux français dans les jours et semaines à venir. Actuellement désarmés à chaud au Royaume-Uni et pouvant être repositionnés rapidement vers des ports français, les trois navires CMV disposent de 277 à 726 cabines qui peuvent être adaptées pour l’accueil de patients. Les autorités Françaises étudient actuellement l’intérêt d’une telle proposition ».

Les trois navires en question sont l’Astoria (160 mètres, 277 cabines) et le Magellan (221 mètres, 726 cabines) actuellement à quai à Tilbury, près de l’estuaire de la Tamise, ainsi que le Marco Polo (176 mètres, 425 cabines) qui se trouve à Bristol, sur la façade atlantique de la Grande-Bretagne.

Alors que les Etats-Unis vont très probablement avoir recours à des navires de croisière dans les prochains jours pour compléter les moyens hospitaliers disponibles, cette offre de CMV vient compléter la palette d’options disponibles pour désengorger les hôpitaux. En Italie déjà, un ferry de la compagnie GNV a été transformé en hôpital flottant. L’avantage des navires à passagers, en particulier les paquebots, est qu’ils constituent des hôtels flottants mobiles, pouvant être positionnés rapidement près des zones en tension. Les cabines constituent autant de chambres pouvant être converties et chaque navire dispose d’installations médicales. Généralement, l’idée n’est pas d’accueillir des malades du coronavirus, qui nécessitent pour les cas graves des moyens lourds et adaptés de réanimation, mais des patients souffrant de pathologies non contagieuses qui peuvent être suivis en dehors des hôpitaux et ainsi libérer de la place dans les services. 

 

 

 

Coronavirus | Toute l'actualité Covid-19 dans le secteur maritime