Défense
CNIM va faire démanteler le prototype L-CAT
ABONNÉS

Actualité

CNIM va faire démanteler le prototype L-CAT

Défense

Construit il y a bientôt 10 ans, le prototype des catamarans de débarquement rapides (Landing Catamarans – L-CAT) développés par CNIM pour les opérations amphibies va être démantelé en Espagne. L’engin en aluminium de 30 mètres de long pour 12.6 mètres de large était conservé sur les quais du site de l’entreprise à Brégaillon. Il devrait quitter Toulon dans les prochains jours afin de rejoindre un chantier à Séville. « La société chargée du démantèlement fait partie des 16 sociétés homologuées par l'UE pour la déconstruction des navires dans le respect de la réglementation et des normes environnementales. Tout ce qui est valorisable sera recyclé, notamment l'aluminium (43 tonnes), ou réutilisé (lignes propulsives, groupes électrogènes) », explique-t-on chez CNIM. Il s'agit de DDR Vessels, basé à Gijon et qui pour cette opération, afin de réduire la distance à parcourir par la coque, en clair éviter de faire tout le tour de la péninsule ibérique, va s'appuyer sur les infrastructures du chantier andalou Astilleros del Guadalquivir. 

 

Le prototype du L-CAT hier à Brégaillon (© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le prototype du L-CAT hier à Brégaillon (© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

Bien que le prototype du L-CAT ne soit pas très âgé, son concepteur et propriétaire a décidé de le déconstruire pour plusieurs raisons. D’abord, après 10 années de service, le bateau devait subir une période d'entretien majeure, impérative pour le maintenir en activité. Cette opération nécessitait un investissement très important, qui n'était selon CNIM plus justifié, « le prototype ayant réalisé sa mission et bien plus ».

 

CNIM | Toute l'actualité navale du groupe français