Science et Environnement
Comex : un système de métrologie sous-marine certifié par le BV

Actualité

Comex : un système de métrologie sous-marine certifié par le BV

Science et Environnement

C’est une première mondiale, vante Comex dans un communiqué. Orus 3D, son équipement sous-marin de mesures sans contact a été certifié par le Bureau Veritas, annonce la société française spécialisée dans les solutions techniques pour les opérations maritimes et sous-marines. 

Cette innovation dans le domaine de la métrologie fonctionne par photogrammétrie. A partir de multiples photos réalisées dans des conditions parfois extrêmes, il est possible de reconstruire en 3D une structure ou un paysage sous-marin et d’y faire des mesures précises, sans avoir à le toucher. Le traitement est automatisé pour la production de résultats en temps réel afin d’obtenir un contrôle qualité sur site. Ce système breveté a été conçu en collaboration avec le CNRS et bénéficie de logiciels développés en interne. 

L’appareil est constitué de plusieurs caméras rassemblées sur un support de capteur à flottabilité neutre, les prises de vues sont synchronisées avec 4 flashs leds de haute puissance. Un calculateur embarqué dans un caisson permet d’enregistrer, d’exercer un contrôle qualité et de traiter une partie des données en temps réel. Il se décline en trois versions : la première est destinée à des profondeurs inférieures à 300 mètres et déployable depuis un ROV et un plongeur, la seconde peut être utilisée jusqu’à 3000 mètres pour la majorité des engins utilisés dans le domaine industriel et la dernière peut atteindre les grandes profondeurs, jusqu’à 6000 mètres.

 

La version 300 mètres  (© COMEX)

La version 300 mètres  (© COMEX)

 

Les domaines d’applications sont vastes. L’Orus 3D peut inspecter des structures sous-marines industrielles ou d’EMR. Dans le domaine militaire, il peut être employé pour identifier des cibles potentiellement dangereuses comme des mines ou des bombes. Le système a aussi des applications scientifiques pour la mesure d’espèces vivantes (coraux, éponges…) ou de biens culturels historiques (épaves…)

 

(© COMEX)

(© COMEX)