Défense
Commande confirmée des porte-avions britanniques

Actualité

Commande confirmée des porte-avions britanniques

Défense

Ce matin, à la Chambre des Communes, le ministre de la Défense britannique, Desmond Browne, a confirmé que les deux porte-avions du projet Carrier Vessel Future (CVF) seraient bien construits. Au terme de la revue des programmes militaires, le gouvernement n'a donc pas souhaité faire l'économie de ces bâtiments. Alors que les analystes s'accordent à dire que la maîtrise des océans sera l'un des grands défis des trente prochaines années, notamment en matière d'approvisionnements, la Royal Navy disposera, à l'horizon 2015, de deux porte-avions capables d'assurer une projection de puissance sur toutes les mers du globe. D'un déplacement d'environ 70.000 tonnes, chacun sera capable de déployer une flottille de 36 avions de combat F-35 B.

Projet majeur pour l'armée britannique, la construction de ces deux navires doit également permettre à l'industrie navale du royaume de se restructurer. D'ailleurs, immédiatement après l'information faites aux Communes, BAE Systems et VT Group ont annoncé un accord de fusion de leurs chantiers navals.

Le gouvernement a également fait savoir qu'il comptait réviser à la hausse les dépenses militaires, avec une augmentation de 11.5 milliards d'euros du budget d'ici 2011.

A lui seul, le programme CVF pourrait coûter quelques 5.7 milliards d'euros. Londres espère néanmoins réaliser des économies au travers de la coopération menée avec la France. Cette dernière étudie depuis deux ans la construction d'un bâtiment dérivé du design anglais pour la Marine nationale. Si aucune décision concernant la commande du second porte-avions français n'est attendue avant l'automne, la décision britannique de réaliser ses deux navires est très bien accueillie à Paris. Les discussions entre Français et Britanniques se poursuivent pour réduire les coûts, qu'il s'agissent d'achat en commun des gris équipements ou du montage industriel. Les partenaires réfléchissent également à la possibilité de réaliser ensemble les plans de construction.

L'objectif des industriels hexagonaux reste une signature de contrat en fin d'année. Après la phase des études de définition détaillées courant 2008, la découpe de la première tôle est attendue en 2009 à Saint-Nazaire. Aker Yards livrera ensuite la coque propulsée et aménagée en février 2012 à DCNS, qui armera le navire à Brest. L'admission au service actif du second porte-avions (PA2) est prévue en 2014.

Royal Navy