Défense
Commandos : L'Ecume arrive dans la marine

Actualité

Commandos : L'Ecume arrive dans la marine

Défense

La Marine nationale a pris en charge vendredi dernier sa toute nouvelle embarcation commando à usage multiple embarcable. L'ECUME n°1, première d'une série de 20 unités destinées à remplacer les embarcations de transport rapide pour commandos (ETRACO), est arrivée le 3 janvier à Lorient. Elle a ensuite passé, avec succès, différents tests contractuels au sein des différentes unités dans lesquelles, ou à partir desquelles elle sera engagée. Ainsi, l'engin a été testé à la base des commandos marine de Lorient puis sur les frégates Latouche-Tréville et Courbet. Ces différents tests ont permis la réception de l'embarcation par la Délégation Générale pour l'Armement. C'est fin 2006 que la DGA avait notifié le marché au Britannique VT Halmatic, filiale de VT Group, les ETRACO étant quant à eux produits par Zodiac. « Cette embarcation entre désormais dans une période de vérification de ses caractéristiques militaires préalable à son admission au service actif sous la direction d'ALFUSCO (Amiral commandant les fusiliers marins et commandos, ndlr). Les commandos, quant à eux, commenceront un cycle de formation et d'appropriation de cette nouvelle embarcation », précise la marine.

 L'ECUME n°1 (© : MARINE NATIONALE)
L'ECUME n°1 (© : MARINE NATIONALE)

Pour sa nouvelle génération d'embarcations destinée aux forces spéciales, la marine a souhaité une plateforme modulaire dotée de performances nettement supérieures aux matériels actuels. Un effort a, notamment, été fait sur le déploiement d'armement, la capacité d'emport, les moyens de transmissions, la réduction des signatures et l'embarquement à bord des navires.
L'ECUME pourra être embarquée sur les frégates multi-missions (FREMM) de la classe Aquitaine. Les 9 FREMM en version Action Vers la terre (AVT), disposeront d'un petit radier, à l'arrière, permettant la mise à l'eau de l'engin, alors que deux autres embarcations pourront être logées dans des niches intégrées dans les superstructures (disposition prévue sur les 8 FREMM en version ASM). On devrait également voir les ECUME sur les autres frégates, notamment les La Fayette et Floréal, ainsi que sur les Bâtiments de projection et de commandement (BPC) du type Mistral, les transports de chalands de débarquement (TCD) du type Foudre et les bâtiments de transport léger (Batral) du type Champlain. Les engins seront enfin aérolargables en mer à partir d'avions C160, C130 H, C130 H30 et A400 M. Destinées aux raids nautiques à grande vitesse, les ECUME devaient, selon le marché, être livrées en six versions : Assaut, raid RIB (déploiement de petites embarcations semi-rigides), raid TSM (déploiement de tracteurs sous-marins), raid kayak, appui feu et commandement (gestion d'un groupe d'ECUME).

 (© : VT HALMATIC)
(© : VT HALMATIC)

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française