Disp POPIN non abonne!
Défense

Actualité

Commandos marine : Le programme ECUME réduit d’un quart

Défense

Alors qu’elle effectue actuellement ses premiers déploiements sur FREMM et a réussi avec succès une opération d’aérolargage, la nouvelle embarcation des commandos marine français ne sera finalement livrée qu’à 15 exemplaires. Malgré le renforcement annoncé par l'Etat des moyens dédiés aux forces spéciales françaises, ce programme semble avoir fait les frais d’arbitrages budgétaires. Alors que 20 Embarcations commando à usage multiple et embarquable (ECUME) étaient prévues, 10 ont été livrées jusqu’ici par Zodiac Milpro à la Force des fusiliers-marins et commandos (FORFUSCO). Et les cinq autres prévues pour être réceptionnées cette année seront les dernières.

 

FREMM (© : MICHEL FLOCH)

FREMM (© : MICHEL FLOCH)

 

Sur l’Aquitaine et la Provence

Officiellement opérationnelle depuis le 22 mai 2015, l’ECUME réalise actuellement ses premiers déploiements sur les nouvelles frégates multi-missions de la Marine nationale, qui évoluent actuellement au Moyen-Orient. Une ECUME est, ainsi, embarquée sur l’Aquitaine comme la Provence. Alors que la première FREMM accompagne toujours le porte-avions Charles de Gaulle, positionné dans le golfe Persique dans le cadre de l’opération Chammal contre Daech, la seconde vient de quitter le groupe aéronaval pour poursuivre son déploiement de manière indépendante. En dehors des FREMM, on rappellera que l’ECUME peut, ou pourra, être mise en œuvre depuis les autres frégates de la marine (Horizon, La Fayette, Floréal) mais aussi d’autres unités, comme les BPC du type Mistral.

 

ECUME (© : MARINE NATIONALE)

ECUME (© : MARINE NATIONALE)

 

Premier aérolargage depuis un Hercule C130 au large de Brest

Pendant ce temps, la Direction Générale de l’Armement et la Marine nationale ont réalisé avec succès, le 13 janvier, le premier aérolargage d’une ECUME. La manœuvre, qui s’est déroulée au large de Brest, a vu l’embarcation parachutée en mer depuis un avion de transport Hercule C130 de l’armée de l’Air. Quelques 80 personnes étaient mobilisées pour cet essai, qui s’inscrit dans le processus - piloté par la DGA - de validation de largage à la mer de l’ECUME, pour laquelle un dispositif a été spécialement conçu à cet effet. L’essai du 13 janvier a réuni d’importants moyens puisqu’il y avait sur zone une cinquantaine de membres de la FORFUSCO et un dispositif nautique comprenant une quinzaine de bateaux, dont le bâtiment de soutien, d’assistance et de dépollution (BSAD) Argonaute, qui a récupéré l’ECUME après son parachutage.

 

 

La flottille deployée le 13 janvier

La flottille deployée le 13 janvier (© : MARINE NATIONALE)

 

Cette capacité d’aérolargage, qui permet de projeter rapidement des forces spéciales et leurs embarcations sur une zone d’intervention (cela avait été le cas au large de la Somalie en 2008 lors du détournement du Ponant), sera également validée sur le nouvel A400M Atlas de l’armée de l’Air.

 

ECUME (© : MARINE NATIONALE)

ECUME (© : MARINE NATIONALE)

 

Assurer la succession des ETRACO

L’ECUME remplace les anciennes Embarcations de transport rapide pour commandos (ETRACO). Longue de 9.3 mètres et dotée d’une coque en matériaux composites pour limiter sa détection, la nouvelle embarcation des commandos marine est une variante du modèle ZH-930, développé par Zodiac Milpro pour les opérations spéciales. Dotée d’une propulsion inboard lui permettant de dépasser 50 nœuds, elle peut mener des raids nautiques à longue distance dans les conditions les plus extrêmes, grâce à la carène MACH II à double steps. Ce design, breveté par Zodiac Milpro, a été conçu pour offrir une maniabilité et une stabilité exceptionnelles. Capable d’embarquer jusqu’à 16 commandos, les embarcations de ce type mettent en œuvre de puissants moyens de détection et de communication, ainsi que des mitrailleuses et différents équipements. 

 

ECUME (© : MARINE NATIONALE)

ECUME (© : MARINE NATIONALE)

 

Marine nationale Zodiac