Défense
Comment devenir marin ?

Actualité

Comment devenir marin ?

Défense

Peu de Français imaginent le nombre de métiers qui s'offrent aux femmes et hommes qui souhaitent rejoindre la Marine nationale. Pas moins d'une dizaine de grands domaines d'activités, liées à des emplois en mer comme à terre, est proposée aux futurs marins, avec ou sans diplômes. Selon les capacités et les voeux de chacun, la Marine nationale offre des formations où se révèlent des talents insoupçonnés par les intéressés eux-mêmes. D'autant que les programmes des écoles de la Marine Nationale sont fondés sur l'acquisition de savoirs débouchant sur des applications concrètes. Rencontrer un marin dans un centre d'information et de recrutement de la Marine Nationale, c'est souvent changer de regard sur soi-même et son avenir ! Et, une fois sélectionné puis intégré, les possibilité d'évolutions, en terme de grades comme de responsabilités, sont encouragées par des concours internes et la formation.

L'information

Bienvenue à bord ! Dans 35 villes de France, on peut trouver un Centre d'information et de recrutement des forces armées (CIRFA) - Marine Nationale. Ces centres travaillent en relation avec les lycées, facultés, IUT et les collèges, missions locales d'insertion ou organismes privés. Et, bien sûr, les ANPE. Les CIRFA, qui reçoivent aussi des jeunes venus les consulter de leur propre initiative, participent très activement aux forums de l'emploi organisés dans les régions.
Le CIRFA est donc la porte d'entrée de la Marine Nationale. L'endroit est un nid d'infos pour des jeunes qui découvrent un univers aux mille et un métiers. Ici, on les informe, on les questionne sur leurs motivations, leurs aspirations, leur âge et leur niveau scolaire. En fonction de cela et avec l'aide des marins recruteurs, ils choisissent un métier dans la Marine. De quoi proposer à ces jeunes d'ouvrir un dossier de candidature reposant sur un bilan clair et objectif. Mais le rôle principal des hommes et des femmes qui animent les CIRFA est surtout de communiquer leur enthousiasme, leur passion pour leurs missions et les réalités de leur choix de vie : car dialoguer avec un marin, c'est bien plus que parler métier !

La sélection

Un entretien avec un recruteur, une visite médicale et un test mené par un psychologue apportent différents éclairages sur la motivation, la santé et la personnalité du candidat. L'ensemble du dossier sera ensuite transmis à Paris, où sera décidé des suites données à la candidature. Pour certains métiers (fusiliers marins, pilotes, marins-pompiers de Marseille, plongeurs...), des tests complémentaires sont exigés. Pour tous les types d'engagement, les candidats doivent être de nationalité française, avoir effectué leur Journée d'Appel et de Préparation à la Défense (JAPD), être physiquement et médicalement apte au métier choisi et savoir nager.

DEVENIR MATELOT DE LA FLOTTE

Les matelots de la flotte tiennent, en mer comme à terre, des fonctions d'opérateur au sein des équipages de la Marine.

Conditions pour postuler :

- Avoir plus de 17 ans à moins de 25 ans,
- Posséder un niveau allant de la 3ème au Bac.

Les métiers proposés aux matelots de la flotte sont nombreux :

- Matelot Machine (maintenance et fonctionnement des moteurs)
- Matelot Maintenance aéronautique (préparation et maintenance des aéronefs)
- Matelot Opérations navales (radars, sonars et navigation)
- Matelot Restauration (gestion, cuisine, service)
- Matelot Pompier (prévention et sécurité des personnes et du matériel)
- Matelot Fusilier Marin (surveillance et sécurité des unités de la Marine)
- Matelot Pont (conduite nautique du navire)
- Matelot Pont d'envol (préparation et mise en place des aéronefs à bord des bâtiments)
- Matelot Bureautique (soutien administratif et informatique de la Marine)

Après quelques années d'expérience réussie, ils peuvent se spécialiser dans un domaine et évoluer en emploi et en responsabilités. Ceux qui ne seront pas devenus officiers mariniers - possibilité largement ouverte tout au long de l'engagement - verront leur contrat de matelot de la Flotte prolongé jusqu'à 9 années. Ceux qui quitteront la Marine bénéficieront d'un accompagnement professionnel pour les aider à se reconvertir.

DEVENIR OFFICIER MARINIER (Sous-officier dans les autres armées)

Au coeur des équipages dont ils assument les premières responsabilités, entre les matelots et les officiers, les officiers mariniers constituent l'ossature de la Marine. Ils garantissent au quotidien l'efficacité opérationnelle de toutes les unités. Leurs compétences s'exercent dans une trentaine de métiers variés qui couvrent les opérations navales, la maintenance technique ou le soutien. Mais ils sont avant tout des marins qui développent tout au long de leur carrière leurs aptitudes de techniciens et de cadres.

Conditions pour postuler :

- Avoir plus de 18 ans à moins de 25 ans,
- Posséder un niveau allant du Bac à Bac+3.

Le jeune engagé commence son parcours dans la Marine par une formation initiale de cinq mois à l'Ecole de Maistrance, à Brest. Au programme : formation maritime, militaire, sportive et de sécurité, sciences humaines et management. Puis il rejoint une école de « spécialité » pour y suivre une formation de technicien de 2 à 9 mois adaptée au métier qu'il a choisi. A l'issue de cette formation, les officiers mariniers possèdent les compétences nécessaires pour rejoindre leur première affectation. Et ce n'est que le début d'une carrière où, au fil de leurs affectations successives, ils gravissent les échelons de responsabilités de plus en plus importantes. Là encore, des passerelles existent pour ceux qui voudront devenir officier, via un concours ou sur dossier.

DEVENIR OFFICIER

A la fois professionnel de la mer, spécialiste de son domaine d'activité et militaire, l'officier de Marine tient des fonctions de soient affectés à des fonctions de commandement, de management et d'expertise à bord des navires ou des sous-marins, dans l'aéronautique navale, les forces spéciales ou dans les états-majors.

Différents types de contrats sont proposés pour devenir officier :

1. Officier de carrière

Les conditions d'accès sont les suivantes :

Recrutement sur concours :

- Avoir moins de 22 ans au 1er janvier de l'année du concours,
- Etre issu des classes préparatoires scientifiques MP, MC et PSI.

Recrutement sur titres :

- Avoir moins de 25 ans,
- Etre diplômé d'un Bac +4 ou +5,
- Etre sélectionné sur dossier, avec épreuves écrites, orales, sportives et entretiens.

Les voies d'accès à l'Ecole navale, grande école militaire et d'ingénieur, peuvent différer :

- Un concours d'entrée en 1ère année d'Ecole navale (élèves issus de classes préparatoires aux grandes écoles scientifiques) et 4 ans de scolarité concrétisés par un diplôme d'ingénieur.
- Un recrutement sur titres directement en deuxième année de l'Ecole Navale (élèves de formation scientifique) conduit à l'obtention d'un diplôme d'ingénieur.
- Un recrutement sur titres en 3ème année de l'Ecole navale (élèves de niveau Bac+5 issus de tous types de formation).

2. Officier sous contrat

Jeune diplômé formé en université ou en écoles, l'officier sous contrat vit dans la marine une première expérience professionnelle valorisante. Selon le métier choisi, il suivra une formation d'une durée de 1 à 9 mois à l'Ecole Navale. Son parcours débute par un premier contrat d'une durée de 3 à 10 ans qui peut être renouvelé.

Officier sous contrat « Opérations navales » :

Conditions pour postuler :

- Avoir plus de 21 ans à moins de 27 ans,
- Posséder un diplôme homologué de niveau II ou I (Bac+3 à Bac+5) ou classes préparatoires avec une admissibilité aux grandes écoles d'ingénieur et de commerce.
- Avoir présenté un dossier satisfaisant et passé avec succès la présélection, les tests psychotechniques et un entretien avec un jury,

A bord des bâtiments, les métiers proposés sont variés : responsable de la navigation et des opérations maritimes, ingénieur mécanicien, responsable de la préparation des missions aériennes, ingénieur du contrôle de la navigation aérienne.

Officier sous contrat « Etat-major » :

Conditions pour postuler :

- Avoir plus de 21 ans à moins de 30 ans au 1er janvier de l'année de recrutement, - Etre diplômé d'un Bac+4 ou Bac+5,
- Avoir présenté un dossier satisfaisant et passé avec succès des entretiens.

L'officier sous contrat « état-major » peut être employé dans les domaines du contrôle de gestion, de la qualité, des relations internationales, des ressources humaines, de la communication, de l'informatique, ou de l'enseignement.

LES AUTRES « VOIES MARITIMES »

1- Le volontariat

Conditions pour postuler :

- Avoir plus de 17 ans à moins de 26 ans,
- Niveau 3ème à BAC + 5 et plus.

La Marine propose des stages rémunérés d'une année destinés aux 17- 26 ans. Perspective : une expérience inoubliable et valorisante sur les mers du globe. Leur nom est à la hauteur de la beauté de leur projet, les « volontaires » Un projet qui commence par la traditionnelle formation initiale élémentaire de quelques semaines (formation maritime, militaire, sportive et de sécurité), puis pour les volontaires « équipages » (du niveau 3ème au Bac+2), une formation complémentaire courte liée au métier choisi. Puis, l'aventure commence dans l'unité pour laquelle ils vont travailler. Pour les volontaires équipage (de la 3ème au Bac+2), 4 métiers possibles :

- Opération et navigation : opérateur « manoeuvrier », conduite de navire.
- Sécurité/Logistique : opérateur machine (conduite de la propulsion et de la production d'énergie), opérateur soutien logistique.
- Équipage : opérateur service général (gestion, entretien, secrétariat...)
- Vivres : gérant de collectivité (cuisine, service en salle, commis aux vivres). Pour les volontaires officiers aspirants (du Bac+2 au Bac +5 et plus), les métiers proposés sont nombreux : chef de quart, chargé des ressources humaines, informaticien, psychologue, fusilier marin, chargé de communication...

2 - L'École des mousses

Conditions pour postuler :

- Être de nationalité française,
- Avoir de 16 à moins de 18 ans le 1er septembre de l'année d'entrée,
- Être médicalement et physiquement apte,
- Avoir un niveau scolaire de classe de troisième ou seconde,
- Avoir l'accord parental (sauf pour les mineurs émancipés),
- Savoir nager.

Dès septembre prochain, la Marine nationale ouvre une école de formation initiale élémentaire des mousses. Elle se trouvera au Centre d'Instruction Naval (CIN) de Brest. Chaque année 150 jeunes, filles et garçons, en sortiront après avoir acquis en un temps record (une année scolaire) une compétence et un métier dans la Marine Nationale, en adhérant aux valeurs-clés des marins. Au programme : découverte du milieu maritime, formation militaire, maritime, sportive et de sécurité, consolidation des acquis scolaires. Une formation fondée sur le concret qui a de quoi réconcilier certains jeunes avec l'enseignement. Récompense de leur effort : un Brevet Élémentaire de mousse. A l'issue de la formation, ils signent un premier contrat de 4 ans comme matelot de la Flotte dans les domaines des opérations navales, de la conduite du navire, de la mécanique, de la protection et sécurité, de la maintenance aéronautique.
______________________________________________

- ACCEDER AU SITE ETREMARIN.FR

- ACCEDER AU SITE DEVENIRMARIN.FR


 (© MARINE - NATIONALE)
(© MARINE - NATIONALE)

Marine Nationale | Toute l’actualité de la marine française Formation