Marine Marchande
Compagnie Océane: préavis de grève levé

Actualité

Compagnie Océane: préavis de grève levé

Marine Marchande

L'intersyndicale a finalement décidé mercredi soir de lever son préavis de grève à la Compagnie Océane, qui dessert Groix, Houat, Hoedic et Belle-Ile. Les syndicats CFDT, CFE-CGC Marine et CGT menaçaient de faire grève jeudi et vendredi, réclamant notamment la signature d’un accord sur les arrêts techniques.

Dans une lettre commune, les délégués syndicaux CFDT, CFE-CGC Marine et CGT, expliquent avoir voulu jouer « la carte de la responsabilité en suspendant les préavis », en se montrant « soucieux du service public auquel nous sommes attachés ». « A nos yeux, et non sans amertume, nous faisons le constat qu’une nouvelle étape de la crise de dialogue social a été franchie. Au mépris des salariés comme des clients, vous avez manifestement fait le pari du pourrissement en attendant le conflit alors que vous auriez du tout entreprendre pour l’éviter », écrivent les syndicats qui estiment que « la Direction de la Compagnie Océane n’hésiterait pas à sacrifier son activité pour éviter de négocier ».

Dans son préavis de grève, fin janvier, la CFE-CGC déplorait qu’« aucun des sujets lors de la négociation annuelle obligatoire (NAO) n’a été clos ». Et de citer : la mise en place d’un accord arrêt technique, la modification des libellés emplois du personnel sédentaire, la mise en place d’un accord égalité professionnelle hommes/femmes, la mise en place de contrats de travail à temps plein en modulation pour le personnel sédentaire et la mise en place de temps partiels aménagés pour le personnel navigant. Le syndicat estime qu’il est « difficile d’entamer une nouvelle NAO alors même qu’aucun sujet de 2020 n’a été traité ».

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.