Marine Marchande
Compagnie Océane : préavis de grève pour le 4 février

Actualité

Compagnie Océane : préavis de grève pour le 4 février

Marine Marchande

Les syndicats CFE-CGC Marine, CGT et CFDT de la Compagnie Océane, titulaire d’une délégation de service publique (DSP) vers les îles du Morbihan, ont déposé un préavis de grève pour le jeudi 4 février, a appris Mer et Marine auprès du premier syndicat. Ils appellent à cesser le travail pour une durée de 48 heures reconductibles.

Dans son préavis de grève daté du 27 janvier, la CFE-CGC déplore qu’ « aucun des sujets lors de la négociation annuelle obligatoire (NAO) n’a été clos ». Et de citer : la mise en place d’un accord arrêt technique, la modification des libellés emplois du personnel sédentaire, la mise en place d’un accord égalité professionnelle hommes/femmes, la mise en place de contrats de travail à temps plein en modulation pour le personnel sédentaire et la mise ne place de temps partiels aménagés pour le personnel navigant. Le syndicat estime qu’il est « difficile d’entamer une nouvelle NAO alors même qu’aucun sujet de 2020 n’a été traité ».

Ronan Valin, délégué syndical CFE-CGC Marine, déplore le « pourrissement du dialogue social depuis des années », tout en soulignant l’ « engagement très fort de l’ensemble du personnel de la compagnie Océane, aussi bien les sédentaires que les navigants depuis le début de la crise Covid qui a permis de réaliser une saison touristique inespérée avec des retombées économiques pour les îles ». Et de souligner que « cette DSP est vitale » pour les îles, « c’est pourquoi nous avions alerté le président du conseil régional de Bretagne au sujet la Compagnie Océane », alors qu’elle doit s’achever fin 2022.

La Compagnie Océane, filiale du groupe Transdev, emploie 240 salariés, dont environ la moitié de navigants. La compagnie dessert Belle-Ile-en-Mer, Houat et Hoëdic au départ de Quiberon, ainsi que Groix au départ de Lorient. Elle opère les sept navires : le Breizh Nevez I (43.5 mètres de long pour 11.6 mètres de large, 300 passagers et 18 véhicules), l’Ile de Groix (46 mètres de long par 12 de large, 450 passagers et 32 véhicules), le Bangor (46 mètres de long, 12 de large, 450 passagers et 32 véhicules), le Vindilis (48 mètres de long, 12.5 de large, 399 passagers et 39 véhicules), le Kerdonis (30.75 mètres de long et 8 de large, pouvant transporter 295 passagers), le Saint-Tudy (44.5 mètres de long, 11 de large, 440 passagers et 20 véhicules), ainsi que le Melvan (30.5 mètres de long pour 8 de large et pouvant embarquer 234 passagers). En ce moment, Belle-Ile est desservie par les Vindilis et Bangor, Houat et Hoëdic par le Melvan et Groix par le Breizh Nevez I.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.