Pêche
Concarneau : baptême chahuté pour le chalutier industriel Scombrus
ABONNÉS

Reportage

Concarneau : baptême chahuté pour le chalutier industriel Scombrus

Pêche
Reportage

Bénédiction, discours, marraine et bouteille de champagne… La cérémonie de baptême du Scombrus s’est déroulée dans une atmosphère très sécurisée, vendredi 25 septembre. Difficile toutefois de ne pas entendre les huées, au loin…

Deux salles, deux ambiances dans le port de Concarneau vendredi… Alors que dehors, les manifestants restaient mobilisés, dans le barnum ultra-sécurisé installé sur le terre-plein, au pied du Scombrus, environ 250 personnes invitées prenaient place. Pas de ministre, mais une foule d’officiels, de responsables du monde de la pêche, de marins, quelques élus locaux et des acteurs du monde maritime.

« Sous vos yeux, vous avez le fruit de plus de trente années de collaboration entre deux familles », leur a présenté Antoine Dhellemmes, l’ancien directeur général de l’armement France Pélagique, qui a passé il y a peu le relais à son fils, Geoffroy. Les Concarnois d’un côté et les Vrolijk de l’autre, France Pélagique étant une filiale du groupe néerlandais.

 

(© Lionel Le Saux/Le Télégramme)

(© Lionel Le Saux/Le Télégramme)

 

« Nous sommes fiers »

Antoine Dhellemmes a fait part de sa fierté. « Nous sommes fiers d’exploiter nos navires dans le parfait respect des règles européennes, dans le parfait respect des quotas qui nous sont dévolus, a-t-il souligné. Nous sommes fiers d’employer des marins français, nous sommes fiers de leur fidélité. Nous sommes fiers de prodiguer des millions de repas par jour, notamment au continent africain. Nous sommes fiers d’avoir construit ce navire avec les seuls fonds propres de l’entreprise, sans subvention aucune. Nous sommes fiers de n’avoir jamais distribué de dividendes  …