Construction Navale
Concarneau : Grosse activité de réparation navale chez Piriou

Actualité

Concarneau : Grosse activité de réparation navale chez Piriou

Construction Navale

Les chantiers Piriou connaissent actuellement une forte activité dans le domaine de la réparation navale. Qu'il s'agisse de navires civils ou de bâtiments militaires, les quais ne désemplissent pas à Concarneau. Comme le relèvent nos confrères du journal Le Télégramme, les navires de la compagnie Penn ar Bed continuent de se relayer dans le port finistérien pour des arrêts techniques. Descendu mardi du slipway, l'André Colin doit reprendre la mer prochainement et le Fromveur est annoncé pour lundi prochain afin de rester deux semmaines en arrêt technique. Autre navire à passagers accueilli chez Piriou, l'Île de Groix, de la Compagnie Océane, devait quitter le port hier. Dans le domaine des sabliers, alors que le Moniflor, de CETRA, est reparti samedi dernier, le Pays de Loire, de STFMO, est en cale sèche depuis une semaine et devrait achever son arrêt technique dans les prochains jours.
Sur le front des navires militaires, Piriou Naval Services, la filiale du constructeur breton en charge des opérations de maintenance et de réparations, est également bien occupée, grâce aux contrats de Maintien en Condition Opérationnelle (MCO) signés avec le Service de Soutien de la Flotte (SSF). Avec l'arrivée mardi à Concarneau du bâtiment base de plongeurs démineurs Styx, ce sont désormais quatre navires de la Marine nationale qui sont en cours de maintenance chez Piriou. Les trois autres sont Le Malin, en cours de transformation en patrouilleur, ainsi que le bâtiment école Lynx et le bâtiment remorqueur de sonar Altaïr, en opération de MCO.

Piriou