Défense
Concarneau : la construction du premier OPV argentin avance
ABONNÉS

Actualité

Concarneau : la construction du premier OPV argentin avance

Défense

Du même modèle que l’ex-patrouilleur hauturier L’Adroit, devenu Bouchard et qui réalise actuellement ses premières missions opérationnelles sous pavillon argentin, le premier des trois OPV 87 commandés à Naval Group par l'Argentine voit sa construction avancer au chantier Piriou de Concarneau. La coque, dont la réalisation a débuté après l’entrée en vigueur du contrat, en février 2019, est en bonne voie d’assemblage. Le bâtiment devrait, si tout se passe comme prévu, être mis à l’eau au mois d’octobre, en vue d’une livraison au printemps 2021. Ses deux jumeaux, qui verront leurs coques produites par le chantier Kership de Lanester avant d’être armées à Concarneau, doivent être achevés à l’automne 2021 et au printemps 2022.  

 

Le Bouchard à son départ de Toulon le 15 janvier (© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

Le Bouchard à son départ de Toulon le 15 janvier (© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

 

En attendant, la marine argentine a mis en service le 10 février dernier le Bouchard (ex-L’Adroit), livré en décembre par Naval Group et qui réalise depuis mars ses premières patrouilles. Il a d’ailleurs arraisonné cette semaine un palangrier chinois surpris en flagrant délit de pêche illicite au large de Puerto Madryn.

Le modèle OPV 87 mesure 87 mètres de long pour 14 mètres de large, son déplacement en charge atteignant 1650 tonnes. Capable d’atteindre 20 nœuds et de franchir plus de 7000 milles à vitesse économique, avec une autonomie de trois semaines en haute mer, il est armé par un équipage d’une quarantaine de marins (59 couchages sont disponibles à bord). Ce patrouilleur, équipé d'un radar de surveillance Terma sous radôme et d’un système de lutte Polaris, peut mettre en œuvre par sa double rampe à la poupe deux grandes embarcations semi-rigides de 9 mètres. Il est aussi conçu pour accueillir un hélicoptère (plateforme pour une machine de 10 tonnes et abri pour un appareil de 5 tonnes). L’armement principal des nouveaux OPV argentins est constitué d’un canon télé-opéré de 30mm.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Naval Group (ex-DCNS) Piriou