Pêche
Concarneau : L'armement Sapmer à la rencontre de ses marins

Actualité

Concarneau : L'armement Sapmer à la rencontre de ses marins

Pêche

Mercredi matin, Jacques de Chateauvieux, le P-DG de l’armement réunionnais Sapmer, est venu à Concarneau rencontrer les marins qui travaillent sur ses thoniers. Pas de commentaire des marins à la sortie de cette réunion à huis clos, mais «je souhaitais les informer de la situation de la Sapmer, de l’évolution générale de la pêche et discuter avec eux des voies possibles de solutions durables», a commenté Jacques de Chateauvieux à l’issue de cette rencontre.

 

Un "contexte général difficile"...

 

Parlant d’un "contexte général difficile" avec "des quantités de pêche divergentes selon les acteurs, au détriment des armements français", le P-DG a aussi fait état d’une "dégradation des conditions de fonctionnement" qui conduit "à perdre de l’argent". ...

 

mais des "investissements importants aux Seychelles"

 

Pour autant, "des investissements importants sont prévus aux Seychelles" et "la situation actuelle de la Sapmer n’a pas d’influence sur les commandes et les livraisons des thoniers construits par le chantier naval concarnois Piriou", a-t-il encore assuré, se disant "très confiant". Basé à La Réunion, l’armateur Sapmer qui, pour son département pêche, possède, notamment, sept thoniers senneurs surgélateurs, quatre palangriers congélateurs pour son activité légine et un chalutier caseyeur congélateur pour son activité langouste australe a enregistré une baisse de son activité pêche qui, au 30 juin 2014, s’établissait à 33,7 M€ contre 49,2 M€ l’année dernière. En revanche, l’activité valorisation s’inscrit à 12,8 M€ contre 6,30 M€. Une valorisation, qui, selon le groupe Sapmer, "a permis de réduire l’exposition à la volatilité du prix du thon brut".

 

Un article de la rédaction du Télégramme

 

 


 

Pêche