Vie Portuaire
Concarneau : PNS achève l’arrêt technique du patrouilleur Thémis

Actualité

Concarneau : PNS achève l’arrêt technique du patrouilleur Thémis

Vie Portuaire

Basé à Cherbourg et en service depuis 15 ans, le plus grand des patrouilleurs des Affaires maritimes a pour la première fois connu un arrêt technique à Concarneau. Le chantier, assuré par Piriou Naval Services, qui a décroché ce contrat à l’issue d’un appel d’offres, entre dans sa phase finale. Arrivé dans le port breton début avril, le Thémis doit repartir dans les jours qui viennent vers la pointe du Cotentin. Cet arrêt technique programmé portait sur le carénage du patrouilleur, qui a été mis au sec via l'élévateur du port de Concarneau, ainsi que des travaux de tuyauterie, des interventions mécaniques sur les moteurs principaux et les groupes électrogènes, la révision générale des stabilisateurs ainsi que divers travaux électriques.

 

(© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

(© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

 

(© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

(© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Du type Vigilante 400, le Thémis a été conçu et réalisé par le chantier CMN de Cherbourg. Mis en service en mai 2004, ce patrouilleur de 52.5 mètres de long pour 9 mètres de large affiche un déplacement d’un peu plus de 400 tonnes en charge. Armé par deux équipages de 17 marins et capable d’atteindre la vitesse de 21 nœuds, il peut mettre en œuvre deux embarcations semi-rigides de 6 mètres.

En 2018, le Thémis a fait l’objet d’une modernisation chez CMN, où le navire a notamment été équipé à la poupe d’un hydrofoil permettant de réduire la consommation en carburant et d’accroître la vitesse (voir notre article détaillé).

 

Piriou