Vie Portuaire
Concession du port de Saint-Malo : les dés sont jetés

Actualité

Concession du port de Saint-Malo : les dés sont jetés

Vie Portuaire

Qui de Edeis ou de la CCI, délégataire sortant, sera aux commandes des ports de Saint-Malo et de Cancale au 1er janvier prochain ? Depuis le 3 septembre, les jeux sont faits. Les offres finales ont été déposées mettant fin à la longue consultation engagée par la Région Bretagne.

La concession présente la particularité de regrouper quatre activités sur deux sites : la pêche (Saint-Malo et Cancale), le trafic de marchandises, le transport de voyageurs, notamment depuis le terminal ferry du Naye, et la réparation navale. L’analyse des offres reçues permettra de retenir le candidat avec qui la Région engagera, fin septembre, la finalisation du contrat. La Région livrera son verdict au plus tard le 4 novembre.

Un port en panne

La Région veut un candidat proposant un axe de développement économique sans négliger l’aspect environnement et une meilleure intégration du port dans la ville. De son côté, la Ville souhaite une « offre innovante et exemplaire ».

Le nouveau délégataire aux commandes pour dix ans devra gérer un port qui traverse une mauvaise passe. Le quotidien « Les Échos » faisait état mercredi d’une activité déclinante. En 2008, le trafic du port de commerce se chiffrait à 1,9 M de tonnes de marchandises. Dix ans plus tard, il était tombé à 1,2. Cette baisse s’explique par la diminution des volumes débarqués par le groupe Roullier, la concurrence avec Nantes Saint-Nazaire et la géographie d’un port enclavé en plein centre-ville.

Joli challenge à relever !

Un article de la rédaction du Télégramme

Port de Saint-Malo